Les déterminants sont indispensables pour le sens d’une phrase. Et en français, ils sont de natures diverses et variées… Avec cet article, vous saurez tout sur :

  • Les articles définis et indéfinis
  • Les articles démonstratifs
  • Les déterminants possessifs
  • Les déterminants interrogatifs et exclamatifs
  • Les déterminants indéfinis
  • Comment apprendre le français avec GlobalExam

C’est parti pour un cours complet !

Commencer gratuitement

Les articles définis et indéfinis

Définition

On parle de déterminant ou article défini à propos de :

“le, la,les”

et de déterminant ou article indéfini à propos de

“un, une, des”

Dans les cas où l’on emploie : “du, de l’ , de la”, on parle d’article partitif.

Utilisation/Emploi de ces articles

  1. L’article défini

Il sert à désigner quelque chose (ou quelqu’un) de façon précise, en donnant des informations utiles (à l’aide d’adjectifs) qui permettent de le caractériser et d’indiquer que l’on parle de lui (de celui-ci et pas d’un autre)

Exemples :

  • Les voitures françaises sont réputées à l’étranger.
  • La bibliothèque de mon quartier est grande, elle s’étend sur plusieurs étages : on l’appelle “la bibliothèque Paul-Valery”.
  • Le restaurant de mon oncle fait de la cuisine chinoise.

2. L’article indéfini

Il sert à indiquer l’existence de quelque chose, parmi d’autres semblables (ou comparables)

de façon plus générale (sauf dans certains cas où l’on emploie “c’est…”) sans préciser duquel il s’agit.

Exemples :

  • En Europe, on trouve des voitures de bonne qualité
  • En centre-ville, il y a une bibliothèque (ici, on ne s’intéresse pas au nom que porte la bibliothèque ou à ses caractéristiques)
  • Je cherche un restaurant de cuisine chinoise pour manger un plat asiatique (ici, il s’agit de n’importe quel restaurant chinois, sans lien familial avec l’oncle)

Dans certains cas, on peut quand même l’utiliser pour décrire quelque chose (ou quelqu’un) en apportant des précisions :

Exemples :

  • C’est un grand arbre, il mesure plus de 50 mètres
  • Il y a une nouvelle école qui vient d’ouvrir à dix minutes à pied de chez moi
  • Ce sont des enfants en difficulté scolaire
  • J’aperçois un perroquet dans l’arbre
  • Je vois des nuages qui approchent, le temps va se couvrir

3. L’article partitif

On l’utilise pour exprimer une quantité (indéfinie) de quelque chose :

Exemples :

  • Je vais acheter du pain à la boulangerie (on ne sait pas combien de pains)
  • “Peux-tu acheter du sucre au supermarché ?
  • Oui, je vais prendre aussi de la confiture ”
  • Je pense aussi acheter de l’eau, un pack de six bouteilles

NB : ici, on met “de l’ ” car “eau” commence par la lettre “e”, qui est une voyelle…

Cela est valable pour toutes les voyelles : a, e, i, o, u, y

Exemples :

  • La nouvelle version de l’image
  • Cela dépend de l’utilisation
  • Il y a de l’ozone dans l’atmosphère terrestre

Cela s’applique aussi pour les mots ayant un “h muet” suivi d’un i, d’un e…(voyelle)

Exemples :

  • de l’histoire
  • de l’hésitation

Comment savoir si je dois mettre “du” ou “de la” ?

Il suffit de regarder si le mot qui suit est masculin ou féminin :

Exemples :

  • du pain…….car on dit : le pain (masculin)
  • de la confiture…..car on dit : la confiture (féminin)

4. Les formes contractées

Les articles contractés au, aux, du, des, sont construits à partir d’une préposition, à ou de, et d’un article défini, le, la, les, l’.

Ainsi, les formes contractées suivent la règle suivante :

de + le → du

de + les → des

à + le → au

à + les → aux

Les articles prennent une forme contractée uniquement au masculin singulier et au pluriel. Il n’y a pas de forme contractée au féminin, ni devant une voyelle ou un h muet.

Tableau récapitulatif des articles contractés :

 MasculinFémininVoyelle ou h muetPluriel
Préposition dedu (de + le)de la (de + la)de l’ (de + l’)des (de + les)
Préposition àau (à + le)à la (à + la)à l’ (à + l’)aux (à + les)

Exemples :

Le chien du voisin (de + le)

Le chien de la voisine (de + la)

Le chien des voisins (de + les)

La fin de l’histoire (de + l’)

Je parle au voisin (à + le)

Je parle à la voisine (à + la)

Je parle aux voisins (à + les)

Je parle à l’invité (à + l’)

Les démonstratifs

Définition

Ils servent à montrer ou désigner la chose ou la personne dont il est question. On les utilise donc fréquemment pour parler de quelque chose ou quelqu’un (et savoir de qui ou de quoi on parle).

Les adjectifs démonstratifs

Ce, cette,

Cet

Ces

Exemples :

  • Ce quartier est en pleine évolution, il est en train d’être rénové
  • Cette maison a besoin d’être nettoyée, la poussière s’accumule
  • Ces enfants sont agités, ils devraient faire davantage de sport
  • Cet assemblage est constitué de différents métaux

NB : Devant un mot masculin commençant par une voyelle , il faut mettre ” cet ” au lieu de ” ce ” (pour des raisons phonétiques).

Exemples :

  • cet oubli (un oubli)
  • cet abonnement….(un abonnement)

Les pronoms démonstratifs

Celui, celle

ceux, celles

Exemples :

  • Celui qui veut ouvrir une boutique peut effectuer au préalable une étude de marché
  • Celle qui a la plus belle voix deviendra la soliste (chanteuse principale) de la chorale
  • Ceux qui sont mal organisés arrivent souvent en retard…
  • Il faudra construire de nouvelles routes : celles qui existent déjà sont encombrées

Conseil : vous devez donc vous concentrer sur le genre des noms (masculin ou féminin), car il détermine l’adjectif (ce, cette) ou le pronom (celui, celle) que vous devez employer.

Les possessifs

Définition

Le déterminant possessif, aussi appelé adjectif possessif, renseigne sur le possesseur : le genre masculin ou féminin, le nombre singulier ou pluriel, et la personne, 1ere personne, 2e personne, 3e personne.

Les déterminants possessifs sont :

– 1ère personne : mon, ma, mes, notre, nos

– 2ème personne : ton, ta, tes, votre, vos

– 3ème personne : son, sa, ses, leur, leurs

Utilisation et emploi

L’adjectif possessif s’accorde avec le nom en genre et en nombre : masculin ou féminin, singulier ou pluriel. Il varie également en fonction de la personne.

Exemples :

Je travaille mon français.

Tu travailles ton français.

Elle travaille son français.

Ma tête me fait mal.

Ta tête te fait mal.

Sa tête lui fait mal.

Mes courses sont faites.

Tes courses sont faites.

Ses courses sont faites.

Nous avons notre programme.

Vous avez votre programme.

Ils ont leur programme.

Nous avons nos raisons.

Vous avez vos raisons.

Ils ont leurs raisons.

Exceptions aux adjectifs possessifs :

Attention ! Mon, ton et son sont utilisés devant les noms et les adjectifs féminins qui débutent par une voyelle a, e, i, o, u ou un h muet.

Exemples :

  • Mon histoire commence bien (et non “ma histoire”)
  • Je rends visite à mon amie (et non “ma amie”)
  • Son incroyable maison (et non “sa incroyable”)

Les interrogatifs et les exclamatifs

Définition

Les déterminants interrogatifs et exclamatifs sont de même nature. Ils servent à introduire une forme interrogative ou exclamative.

Les déterminants interrogatifs : quel ? quels ? quelle ? quelles ?

Les déterminants exclamatifs : que ! quels ! quelle ! quelles !

Les déterminants interrogatifs et exclamatifs sont donc identiques, mais utilisés dans des contextes de phrase différents.

Utilisation et emploi

Les déterminants interrogatifs :

Ils sont utilisés pour introduire une question.

La question peut être exprimée dans le style direct ou dans le style indirect.

Exemples :

  • Quel jour viendras-tu ?
  • Il me demande quelles sont mes préférences.

Les déterminants exclamatifs :

Ils sont utilisés dans la forme exclamative d’une phrase.

Exemples :

  • Quel homme !
  • Quelles belles surprises vous m’avez faites !

Les déterminants indéfinis

Définition

Pour être clair, les déterminants indéfinis sont de deux natures :

Les articles indéfinis : un, une, des, de, d’. Nous avons déjà parlé plus haut.

Les adjectifs indéfinis : aucun, autre, certain, chaque, divers, même, nul, plusieurs.

Les adjectifs indéfinis servent à exprimer une idée de quantité ou de fréquence dans le temps.

Utilisation et emploi

Les adjectifs indéfinis se déclinent en genre et en nombre avec le nom qu’ils accompagnent : divers – diverses, certains – certaines, aucun – aucune.

Cependant, certains adjectifs indéfinis sont invariables : plusieurs, chaque…

Ils peuvent exprimer une absence (aucun), une somme indéfinie (plusieurs), une individualisation de plusieurs éléments (chaque), une indétermination (certain), une ressemblance (tel)…

Exemples :

  • Aucun homme n’est allé sur Mars.
  • Il faut travailler chaque jour.
  • Divers avis sur la question.
  • Certaines conditions seront à remplir.

Apprendre le français avec GlobalExam

Plateforme e-learning dédiée aux tests linguistiques, GlobalExam vous apporte tous les outils dont vous avez besoin pour l’apprentissage du français. Grâce à sa méthode basée sur des examens de langue tels que le DELF ou le TCF, partez sur les bonnes bases pour maîtriser le français !

En vous inscrivant sur GlobalExam, vous gagnez l’accès à des centaines d’exercices de français avec leurs corrections complètes pour vous aider dans votre progression, mais aussi des fiches de révisions claires et concises, des tests blancs pour simuler les examens en conditions réelles, des statistiques et des parcours personnalisés pour vous accompagner dans votre travail…

Entièrement accessibles en ligne, les outils de GlobalExam sont disponibles quand vous voulez, où vous voulez : la progression se fait donc à votre rythme, et selon vos objectifs.

Profitez du savoir-faire linguistique de GlobalExam, et facilitez-vous la vie pour bien apprendre le français !

Commencer gratuitement