BRIGHT Espanol – Fiche 13 niveau B1/B2 – propositions impersonnelles, concessives, subjonctifs passe compose, connecteur textuels et discours indirect

Les propositions impersonnelles.-

C’est une phrase qui n’a pas un sujet défini. C’est-à-dire que le sujet n’est pas explicite, mais il n’est pas implicite non plus.

Les types de propositions impersonnelles :
1. Les atmosphériques utilisent les verbes suivants : neiger, pleuvoir, grêler, faire jour, conjugués à la troisième personne du singulier. Exemple Ha llovido mucho esté año. Il a plu beaucoup cette année.

2. Les « gramatizadas » ce sont les propositions qui utilisent les verbes : avoir, faire et être.
Exemples: Había mucha gente. / Il y avait beaucoup de gens.

Hace frío esta mañana. / Il fait un froid ce matin.

3. Les propositions à la 3e personne impersonnelle du singulier. « Se ».En Cuba se baila mucho. / On danse beaucoup au Cuba.

Commencer gratuitement

Propositions concessives et leurs locutions.

Les locutions utilisée dans les propositions de concession indiquent une difficulté à réaliser une action mais sans empêcher sa réalisation. Celles-ci s’adaptent au schéma des conditionnelles, le connecteur le plus utilisé pour les concessives est « bien que ». Mais on emploie aussi :

A pesar de que / malgré le fait que,

Y eso que / Même si

Pese a que / Alors que, bien que

Por más que o por mucho que/ Il a beau

Dans les propositions concessives avec bien que : l’indicateur ne s’emploie pas, si la proposition introduite par « bien que » se rapporte aux choses irréelles, impossibles ou non vraies. On  emploiera les temps du mode subjonctif qui corresponde conformément aux règles.

Exemples :

Iré aunque mi madre no quiera. / J’irai bien que ma mère ne veuille pas.
Aunque la gente no parece tener dinero, las tiendas están siempre llenas.
Bien que les gens semblent ne pas avoir de l’argent, les magasins sont toujours pleins.
Aunque tiene mucho dinero, gasta muy poco. / Bien que Jose ait beaucoup d’argent, il dépense très peu.

Le passe composé su subjonctif.

Ce mode a deux usages :
1. Normalement une action exprimée achevée dans le passé.
Un exemple :
Espero que te haya dado tiempo de acabar. / J’espère que tu aies eu le temps de finir le travail.
Il me fait mal que tu aies pu penser cela sur moi. / Me duele que hayas pensado eso de mí.

2. Il peut aussi exprimer une action achevée dans l’avenir.
Un exemple:
Cuando hayas limpiado las ventanas, empieza con el suelo. Quand tu auras nettoyé les fenêtres, tu commence avec le sol.
Cuando haya corregido todos los exámenes, os daré los resultados. / Quand j’aurai corrigé tous les examens, je vous donnerai les résultats.

Formation : Ce temps du mode subjonctif se forme avec le subjonctif présent du verbe auxiliaire « haber » plus le participe passé du verbe principal.

Yo                                     haya    leído                                   J’aie lu

Tú                                     hayas   escrito                               Tu aies lu

Él, ella, usted                    haya trabajado                               Il ait travaillé.

Nosotros                           hayamos dormido                          Nous ayons dormi

Vosotros                           hayáis comido                               Vous ayez mangé.

Ellos, ellas ustedes           hayan hablado                              Ils aient parlé

Les marqueurs textuels :

On les emploie dans tout texte écrit, et ont les place dans les moments importants du texte tels que : lé début d’un paragraphe, pour que le lecteur les distingue d’un coup d’œil, même avant de commencer à lire, et on puisse avoir une idée de l’organisation du texte. Quand un essai est élaboré, il est indispensable, l’usage correct et approprié des marqueurs textuels, pour lui donner une forme à l’écrit et aussi pour le faire agréable au lecteur.

Pour introduire le sujet au texte :

L’objectif principal est : El objetivo principal es.

Os proponemos: On vous propose…

Este texto trata de. / Ce texte parle de…

Pour commencer un sujet :

À l’égard de. / Con respecto a, respecto a, al respecto de.

En relación a. / Par rapport, à l’égard de.

En lo que concierne. /En ce qui concerne.

Pour présenter dans l’ordre: Ante todo, / Tout d’abord.

Para empezar. / Pour commencer.

En primer lugar, en segundo lugar, en tercer lugar. En premier, en deuxième, en troisième,

Por último. / À la fin.

Pour distinguer, pour restreindre ou pour atténuer :

Por un lado por otro lado. / D’un côté, d’un autre côté

Por una parte por otra parte / D’une part, d’une autre.

En cambio. / En revanche.

Sin embargo. / Cependant.

Pour continuer sur le même point :

Además, luego después. / En plus, de plus, après, ensuite.

Así mismo. / Donc, de la même manière.

 A continuación, / À continuation.

Incluso, es más, cabe añadir, observar. / Voire, il faut distinguer, souligner, remarquer, etc.

Pour mettre l’accent ou pour démontrer :

Es decir. / C’est-à-dire ou bien

En otras palabras. / Dans d’autres mots.

Dicho de otra forma. /Dit d’une autre façon.

Pour détailler :

Por ejemplo. / Par exemple (p. ej.)

Como. /Comme,

En el caso de. /Dans le cas de.

Pour résumer et(ou) pour finir :

En resumen. / En résumé

Para concluir. / Pour conclure.

Para terminar. / Pour prendre fin, finalement.

Le discours indirect.

Le narrateur cède la voix à une autre personne, pour que celui-ci parle directement. Le discours direct est la forme de rapporter textuellement un message. Il est  marqué avec lignes de dialogue ou des guillemets, pour indiquer qu’il s’agit d’un tiers. On utilise aussi des verbes de référence tels que : il a dit, a affirmé, a répondu il a expliqué, etc.

Comme il est dit par un tiers, le discours subit certains changements chez la première personne, puisque celle-ci passera à la troisième personne, aussi comme les pronoms possessifs, les adjectifs possessifs et les pronoms de première personne. Tout cela  doit aussi changer. En conclusion, le discours indirect est la description du message de l’autre avec quelques changements.

Le discours direct.- Le discours direct est la forme de rapporter textuellement un message. Il est marqué avec lignes de dialogue ou avec guillemets.
Exemple: Tita dijo: « me encantan las rosas rojas ». Tita a dit: “J’adore les roses rouges”.

Las oraciones subordinadas.

Les subordonnées composée dépendent d’une proposition principale. La subordonnée réalise une fonction syntaxique à l’intérieur de la principale.

Exemple: Beatriz me pidió que le prestara mi coche mañana. / Beatrice m’a demandé de lui prêter ma voiture demain (dans ce cas, la subordonnée soulignée, fonctionne comme un complément d’objet direct de la principale).
Selon sa fonction syntaxique, celles-ci sont  classées comme: adverbiales, substantives et adjectives.

Adverbiales. – elles réalisent les mêmes fonctions syntaxiques propres d’un adverbe, du temps, de manière ou de lieu.

Un exemple: Ella cocinó cuando tú le dijiste. / Elle a cuisiné quand tu lui as dit.

Ella cocinó como tú le dijiste. / Elle a cuisiné comme tu lui as dit.

Ella cocino al mediodía como dijiste. / Elle a cuisiné à midi comme tu as dit.

Substantive. – Elles réalisent  les mêmes fonctions syntaxiques propres d’un substantif. Exemple: Mi primo me dijo que no vendría. /  Mon cousin m’a dit qu’Il ne viendrait pas

Adjectives. Elles réalisent  les mêmes fonctions syntaxiques propres d’un adjectif.
Exemple: No me gustan los perros que son grandes. / Je n’aime pas les chiens qui sont grands.

Commencer gratuitement