HSK – Introduction

Depuis des décennies, la Chine fascine l’Occident. Une accélération de la diffusion de la culture chinoise hors de ses frontière s’est faite ressentir depuis quelques années. Le HSK est réputé pour être l’un des tests en mandarin les plus fiables a donc vu sa cote de popularité grimper en même temps.

HSK, le test officiel de Mandarin

Ce rayonnement culturel passe notamment par l’expansion de la langue chinoise, le Mandarin. Le chinois est la 5ème langue étrangère la plus parlée en France. En effet plus de 100 000 personnes en France apprennent le chinois, et ce chiffre ne cesse d’augmenter. D’ailleurs, la France n’arrive pas à satisfaire la demande d’apprentissage du mandarin et manque de professeurs de chinois certifiés. Un autre exemple frappant concerne l’explosion du nombre de candidat au HSK, le diplôme officiel qui certifie votre niveau de chinois : en France, les inscriptions sont multipliées par 2 à chaque semestre !

Commencer gratuitement

Le test HSK

Qu’est-ce que le HSK ?

Qu'est ce que le test HSK

Le HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi ou Chinese Proficiency Test) est l’examen de chinois officiel pour les personnes dont le chinois n’est pas la langue maternelle (étrangers, chinois d’outre-mer et minorités).

Il est administré par le Hanban (Bureau de promotion internationale de la langue chinoise), et relève directement du Ministère de l’Education de la République Populaire de Chine.

Créé en 1984, il est devenu l’examen de chinois standardisé officiel en 1992. Il s’est fortement développé à partir des années 2000 : l’agence de presse d’Etat Xinhua estime qu’en 2010, 203 centres de test dans 69 pays ont permis à 750 000 candidats dont 670 000 non chinois de passer le HSK.

Si vous le souhaitez vous pouvez vous entraîner avec notre test HSK gratuit disponible pour tous les niveaux.

L’examen du HSK

Le test a été revisité en novembre 2009 pour répondre aux attentes liées à l’engouement croissant pour l’apprentissage du chinois. Il s’organise désormais en 6 niveaux et évalue vos compétences en compréhension écrite et orale, ainsi qu’en expression écrite (à partir du niveau 3).

A noter que 3 autres tests existent :

  • Le HSKK (HSK Speaking Test) pour évaluer l’expression orale des candidats.
  • Le BCT (Business Chinese Test) pour évaluer les compétences en chinois des affaires.
  • Le YCT (Youth Chinese Test) pour les jeunes de moins de 15 ans.

Le HSKK et le BCT peuvent venir renforcer le poids de vos compétences en mandarin en plus du certificat HSK.

Consultez notre article sur le contenu du HSK pour des informations sur la forme, le temps, le contenu des épreuves du HSK.

Et si vous souhaitez savoir comment s’inscire au HSK, alors consulter l’article.

Les niveaux du HSK

Présentation générale des niveaux :

Depuis 2009, le HSK est structuré en 6 niveaux. Le niveau 1 est le plus facile. Pour chacun d’entre eux, des compétences linguistiques et un nombre de caractères doivent être maîtrisés :

Exemple d'exercice HSK

Quelques remarques :

A la différence de nombreux examens de langues comme le TOEFL ou le TOEIC, vous ne « passez pas le HSK », mais vous validez « un niveau de HSK » choisi au préalable en fonction de vos compétences linguistiques et de vos ambitions.

Pour « réussir votre HSK », il vous « suffit » d’obtenir les scores suivants :

  • 120/200 pour obtenir votre certificat pour les HSK 1 et 2.
  • 180/300 pour obtenir votre certificat pour les HSK 3 à 6.

La réussite à l’examen découle d’une bonne préparation : l’équipe pédagogique de GlobalExam vous livre ses 3 stratégies pour optimiser votre préparation à l’examen. Pour cela allez dans la catégorie “avoir un bon score” (toujours pour le HSK) et cliquez sur l’article HSK – Stratégie.

Attention :

  • choisissez de passer le bon niveau ! En effet, si vous n’atteignez pas le score minimal de 120 pour les HSK 1 et 2 et 180 pour les HSK 3 à 6, vous n’obtiendrez pas votre certificat, ni celui du niveau inférieur. Par exemple, si vous atteignez 150 au HSK 4, vous n’obtiendrez pas votre certificat pour le niveau HSK 4, ni le certificat pour le niveau HSK 3, que vous auriez surement pu obtenir.

Les points sur lesquels faire attention

  • la structure de l’examen change en fonction du niveau (nombre d’exercices, de questions,…) : pour plus d’informations sur chaque niveau consultez les catégories : HSK 1, HSK 2, HSK 3, HSK 4, HSK 5 et HSK 6.

Conseil : si vous hésitez entre 2 niveaux du HSK, GlobalExam vous recommande plutôt de valider le niveau inférieur : ainsi, vos révisions sont moins difficiles, vous vous familiarisez avec l’épreuve le jour de l’examen et vous enclenchez donc une dynamique positive pour valider dans les mois suivants le niveau supérieur.

Pour évaluer votre niveau, testez votre vocabulaire : une liste de caractères par niveau de HSK doit être maitrisée !

Vous savez ce qu’il y a connaitre sur l’examen, lisez notre article comment bien se préparer au HSK, afin d’optimiser au maximum votre entrainement.

Commencer gratuitement