Le Suisse donne la possibilité à ceux qui y résident depuis plus de 10 ans de demander leur naturalisation. Une des conditions pour l’obtenir est de prouver son niveau de français par le biais d’un examen officiel de langue. Pourquoi ne pas opter pour le DELF (Diplôme d’études en langue française) ? Nous vous expliquons tout ce qu’il y a à savoir sur le DELF en vue d’une naturalisation suisse. Découvrez :

  • en quoi le DELF est la meilleure option pour prouver qu’on a le niveau de français requis pour devenir Suisse
  • quelles sont les démarches à effectuer pour s’inscrire
  • comment se préparer en ligne avec GlobalExam

Sans plus attendre, découvrons tout cela ensemble.

Testez votre niveau gratuitement

Quel niveau pour que canton de Genève accorde un passeport suisse ?

Dans le cadre d’une demande de naturalisation en Suisse, les candidats au passeport doivent remplir plusieurs conditions, comme celle de la résidence régulière et longue dans le pays ou encore de passer un test de connaissance de la culture et la géographie suisse. Parmi tous les documents requis, ils doivent également fournir un diplôme attestant leur niveau dans une des langues officielles du pays. Si la demande est faite dans un canton francophone comme Genève, c’est évidemment le niveau en français qui devra être attesté. Il vous faudra prouver que vous avez au moins un niveau A2 pour le français oral et au moins un niveau B1 pour le français écrit (rédaction, lecture).

Quel niveau pour que canton de Genève accorde un passeport suisse ?

Le DELF B1 : la meilleure option pour la naturalisation

Alors, quel examen choisir parmi tous les tests de français reconnus ? Sans conteste, le DELF (Diplôme d’études en langue française) est l’une des meilleures options. La première raison est qu’il s’agit d’un test qui donne un résultat directement sur l’échelle du CECRL, c’est-à-dire qu’il n’y a pas besoin de retranscrire les résultats, ils sont directement donnés en précisant le niveau : A1, A2, B1, B2… De plus, il s’agit d’un examen sur le mode réussite/échec, c’est-à-dire que l’on s’inscrit à un niveau en particulier et l’objectif est d’obtenir le diplôme en ayant la moyenne, ni plus ni moins. C’est donc parfait si on vise un niveau bien particulier, c’est plus facile à préparer et on a moins de chance d’avoir une mauvaise surprise.

Enfin, le DELF est un diplôme très complet qui permet d’évaluer le niveau global des candidats en prenant en compte les quatre grandes compétences langagières : compréhension orale, compréhension écrite, production écrite, production orale. Vous n’aurez donc à vous présenter qu’à un seul examen pour tout valider. De plus, au-delà de votre demande de naturalisation, ce diplôme pourra vous être utile car il est délivré par un organisme du Ministère de l’Education nationale français et est donc reconnu par de nombreuses institutions francophones dans le monde, des entreprises aux Universités en passant par les ambassades.

Comment s’inscrire au DELF et demander sa naturalisation ?

L’inscription au DELF

Pour s’inscrire au DELF, il faut s’adresser directement au centre agréé où vous souhaitez le passer. Celui-ci vous indiquera la date de la prochaine session, les documents à fournir, et le prix à payer. Celui-ci peut varier énormément suivant la pays où vous vous trouver. Si vous êtes en Suisse, rendez-vous sur le site internet “DELF DALF Suisse” de Fondation Esprit Francophonie : il est actualisé régulièrement avec les adresses et contacts de chaque centre présent dans le pays, ainsi qu’avec un calendrier des examens à venir. Vous pouvez y faire directement vos démarches d’inscription dans l’onglet “Inscriptions”, quand celles-ci sont ouverte. Si vous êtes ailleurs dans le monde, il y a un annuaire disponible sur le site du CIEP-France Education. En général, le test est organisé dans les locaux de l’Alliance française ou de l’Institut français.

Les démarches pour la demande de naturalisation

Mis à part l’inscription au DELF, il vous faudra en parallèle gérer votre demande de naturalisation en soi. Celle-ci se fait directement auprès de votre canton de résidence, ou alors de votre commune, suivant les dispositions. Les procédures varient fortement d’un canton ou d’une commune à l’autre : certaines communes procèdent à des tests de naturalisation écrits ou oraux, tandis que dans d’autres c’est l’assemblée communale qui tranche. Par exemple, dans le canton francophone de Genève, il est demandé de prouver son intégration, à travers des témoignages de proches par exemple. Si vous habitez à Genève, il vous faudra également passer un test de culture prouvant que vous disposez de connaissances suffisantes sur la géographie, l’histoire, la politique et les particularités sociales de la Suisse et du canton de Genève. On vous posera des questions sur les grands personnages qui ont fait la Suisse, sur le drapeau national ou encore des grandes statistiques sur la population de Genève. Vous pourrez également avoir des questions très simples sur les lois ou le système électoral.

Comment se préparer en ligne grâce à GlobalExam ?

Une fois inscrit, vous n’avez plus qu’à établir un plan de révisions en fonction de votre niveau actuel et votre date d’examen. L’objectif : obtenir au minimum 5 points à chaque épreuve et 50 points au total. Il s’agit des scores minimum pour décrocher le diplôme. L’idéal est de s’entraîner jusqu’à obtenir à tous les coups au moins 20 points pour chaque épreuve, avec éventuellement un score quasi-parfait dans vos compétences fortes.

Mettre en place une telle stratégie demande de savoir où l’on se situe et d’avoir accès à des ressources et supports pour pouvoir pratiquer et savoir à quoi s’attendre. C’est justement ce que propose GlobalExam. Sur notre plateforme, vous aurez accès à différents outils permettant de construire un plan de révisions cohérent. Ainsi, vous pouvez commencer par faire un test de niveau et choisir un parcours personnalisé. Ensuite, vous pouvez travailler votre français avec nos fiches de révision et exercices de mise en application. Dès que vous vous sentez d’attaque passer en mode entraînement. Nous vous proposons des dizaines d’entraînement spécifiques à chacune des compétences langagières. Et de temps en temps, prenez le temps de vous lancer en mode examen : faites un examen blanc d’une traite, dans les conditions réelles de l’examen.

Il y a 4 niveaux de DELF que vous pouvez passer : 

Lancez-vous en vous inscrivant gratuitement dès maintenant afin d’avoir accès à tous nos conseils pour réussir le DELF, puis suivez votre progression grâce à notre outil de statistiques !

Testez votre niveau gratuitement