Pour travailler à l’étranger

L’IELTS (International English Language Testing System) évalue la maîtrise de l’anglais général et académique. Par comparaison avec le TOEIC, qui évalue vos compétences en anglais « business », ou le TOEFL IBT, qui est essentiellement un test académique, l’IELTS, géré par l’Université de Cambridge et le British Council, vous sera demandé à la fois si vous souhaitez suivre des cours à l’étranger, travailler et vivre dans le monde entier. GlobalExam vous explique ici pourquoi l’IELTS peut être utile à votre carrière à l’étranger, en quoi il constitue un plus sur votre CV et déchiffre les stratégies gagnantes et sa formation IELTS  pour obtenir un bon score. Vous pourrez ainsi prétendre aux métiers les plus en vue à l’étranger.

 

Etudes, travail, immigration : pourquoi l’IELTS est-il nécessaire ?

Généraliste, l’IELTS vous permet de choisir à l’inscription un module universitaire ou un module d’entraînement général :

  • Le module universitaire est destiné à ceux qui souhaitent s’inscrire dans une université ou un autre établissement d’enseignement supérieur ;
  • Le module d’entraînement général est quant à lui destiné à ceux qui veulent entreprendre une autre formation, qui passent le test dans un but professionnel, ou pour émigrer dans un pays anglophone (l’IELTS est ainsi exigé par le Canada et l’Australie).

Plus de 10 000 établissements d’enseignement supérieur, agences et autres institutions dans les secteurs de l’éducation, de l’emploi et de l’immigration, dans plus de 140 pays acceptent ainsi les scores de l’IELTS.

Indispensable pour étudier à l’étranger

Si vous envisagez de partir étudier à l’étranger, vous devez donc savoir que l’IELTS est devenu le test d’anglais le plus reconnu dans le monde, permettant aux universités anglophones d’évaluer le niveau linguistique des candidats dont l’anglais n’est pas la langue maternelle. Plus de trois millions de candidats passent le test chaque année ! Si l’examen est à l’origine britannique, il est aujourd’hui utilisé à travers le monde entier et évalue sans discriminer les variantes américaines, canadiennes, australiennes ou néo-zélandaises de l’anglais.

D’une validité de deux ans, l’IELTS utilise le format papier. L’examen dure 2h45 et évalue vos compétences en 4 sections : en expression et compréhension écrite et orale. Il comprend un entretien en face à face pour évaluer votre capacité à communiquer en anglais. A l’issue du test, une note sur 9 points vous sera attribuée pour chacune des 4 épreuves.

Il est à noter que l’IELTS est reconnu par le Conseil de l’Europe, ce qui facilite la mobilité éducative et professionnelle européenne. Enfin, il vous permet également d’obtenir des crédits ECTS dans le cadre de programmes d’échange Erasmus.

Le test IELTS est le test de langue de référence pour beaucoup d'universités ayant des cursus en anglais.

Travailler à l’étranger avec l’IELTS

Si l’IELTS est utilisé pour mesurer l’anglais académique, ce n’est pas son seul usage ! En effet, d’autres organisations utilisent également les scores du test IELTS :

  • Les services d’immigration les utilisent pour attribuer des visas de résidence et de travail : au Royaume-Uni, par exemple, l’IELTS vous sera demandé si vous faites une demande de visa pour un séjour ou une émigration.
  • Les agences médicales et de licence les utilisent à des fins de certification professionnelle.

 

Par exemple, en Australie, les scores de l’IELTS peuvent être utilisés pour valider le niveau de langue nécessaire à la délivrance d’un visa d’étudiant, de post-diplôme, de travailleur qualifié et d’affaires.

Si vous voulez en savoir plus, le site de l’IELTS a répertorié toutes les institutions qui acceptent les scores de l’examen.  

 

Comment l’IELTS vous aidera-t-il dans votre carrière ?

Une garantie fiable de votre niveau d’anglais

A l’heure où 75% des étudiants français se déclarent prêts à travailler à l’étranger, la première étape à la réalisation de cet objectif est de prouver sa maîtrise des langues étrangères. Or cela passe aujourd’hui par une certification officielle : bien souvent, écrire sur son CV que l’on a un niveau « courant » en anglais ne suffit plus, à moins de justifier d’une expérience significative dans un pays anglophone. En l’occurrence, un score officiel obtenu à un test de langue est bien plus parlant pour les entreprises et universités, en France ou à l’étranger : il permet de juger les candidats sur une référence commune et standardisée.

Pour votre carrière : passer l’IELTS ou le TOEIC ?

De nombreuses entreprises exigent de leurs employés dont la langue maternelle n’est pas l’anglais qu’ils obtiennent le TOEIC afin de prouver leur maîtrise de l’anglais professionnel : c’est notamment le cas dans des pays anglophones comme les Etats-Unis, le Canada et l’Australie. Ce qui n’est pas cause perdue pour l’IELTS ! En effet, les deux tests évaluent des compétences différentes, si ce n’est complémentaires. Obtenir un excellent score à l’IELTS est donc une preuve d’une maîtrise complète de l’anglais, d’autant plus que la version la plus utilisée du TOEIC (Listening and Reading) n’évalue pas les compétences d’expression écrite et orale des candidats.

 

L’IELTS, un atout pour votre CV et la recherche d’emploi

Un atout valorisant dans de nombreux secteurs

La mention d’un bon score à l’IELTS peut en effet être valorisante dans le cadre d’une recherche d’emploi ou de stage à l’étranger. A CV égal pour un poste lié à l’international ou hors des frontières françaises, un employeur pourra préférer le candidat ayant passé l’IELTS et obtenu un score satisfaisant. L’IELTS peut dès lors constituer un outil d’aide au recrutement pour l’employeur.

 

Certains secteurs, comme les milieux universitaires ou liés à la recherche, peuvent être plus attentifs au score obtenu à l’IELTS.

Quel score devriez-vous obtenir ?

Le niveau fréquemment demandé par les entreprises et les établissements d’enseignement supérieur est d’au moins 6 points sur 9, ce qui correspond à un niveau B2 sur l’échelle du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Niveau CECR A2 B1 B2 C1 C2
Score IELTS correspondant 2.5 – 3.5 4.0 – 5.0 5.5 – 6.5 7.0 – 8.0 8.5 – 9.0

 

S’il s’agit là d’un niveau de « référence », vous devrez adapter vos exigences en fonction de ce que vous visez et/ou de ce à quoi vous postulez : entreprises, écoles… Si vous postulez à des entreprises où le recrutement est très compétitif, ne mentionnez votre score à l’IELTS sur votre CV que si vous avez obtenu plus de 7 points.

 

Quand est-ce que vous devriez planifier un passage de l’IELTS ?

Passer l’IELTS s’impose le plus souvent lorsqu’un candidat souhaite aller étudier à l’étranger, par exemple si vous prévoyez d’effectuer un échange universitaire dans une université anglaise – ou même d’y réaliser votre cursus complet. Si vous envisagez de travailler dans un pays anglo-saxon, l’IELTS est également envisageable. Il serait dommage de voir sa candidature refusée en raison d’un score insuffisant : prévoyez donc de vous y entraîner suffisamment !

Le British Council propose plus de 500 lieux d’examen répartis dans plus de 100 pays dans le monde.

 

Vous entraîner à l’IELTS avec GlobalExam

L’IELTS utilise des thèmes, des consignes et une méthodologie spécifiques qui requièrent une préparation longtemps en amont. Un bon niveau d’anglais ne suffit donc pas pour obtenir un bon score ! Pour y parvenir, il faut déjà améliorer son niveau d’anglais en renforçant son apprentissage de langue mais également travailler des compétences qui sont spécifiques à l’examen de l’IELTS.

Où se former à l’IELTS ?

De nombreuses formations existent afin de préparer les étudiants à passer cet examen. Ce grand nombre d’outils de préparation à l’IELTS peut déconcerter les candidats. Vous devez donc analyser vos besoins de formation (voulez-vous préparer rapidement l’IELTS ou sur plusieurs mois ; dépenser pas, peu ou davantage d’argent ?) et trouver la solution adaptée à vos besoins pour progresser rapidement.

Vous pouvez vous préparez en prenant des cours (séjours linguistiques en immersion totale, stages intensifs…), en vous entraînant grâce à des livres et bien sûr sur Internet, comme sur le site de GlobalExam dont vous pouvez découvrir les entraînements gratuitement.

 

Avant de vous présenter à l’examen, deux conseils :

Premièrement, assurez-vous de tout connaître sur les spécificités de l’examen, sur la méthodologie et la forme des exercices. Ainsi vous ne perdrez pas de temps à vous adapter à chaque épreuve, d’autant plus que certaines structures reviennent régulièrement.

Deuxièmement, entraînez-vous régulièrement, le plus souvent possible dans des conditions réelles. Isolez-vous et concentrez-vous. Chaque session de l’IELTS dure 2h45 ; faites par exemple une heure un jour et finissez le lendemain. Vous pourrez progresser en anglais rapidement.

 

GlobalExam vous propose deux modes de préparation à l’IELTS : un training mode, avec plus de 15 entraînements IELTS, 45 heures d’entraînement et 1275 questions classées par difficulté, et un exam mode, avec 5 examens blancs de l’IELTS et une mise en situation réelle, chronométrée.

Nos professeurs vous fournissent également des study sheets afin de comprendre la structure des exercices de l’IELTS, un planning personnalisé, les corrigés de nos entraînements ainsi que des statistiques sur votre progression. En 30 jours d’entraînement, vous vous garantissons de gagner 1,5 point !

 

Découvrez en plus détaillé les stratégies de GlobalExam pour préparer efficacement l’IELTS ainsi qu’un descriptif complet de notre contenu de préparation. Vous pouvez également retrouver sur notre blog des articles avec des fiches de vocabulaire, autres expressions idiomatiques et tournures grammaticales utiles à l’examen. De quoi améliorer votre niveau dans la langue de Shakespeare !