L’anglais, vous le savez, est la langue la plus parlée dans le monde. Peu de domaines font exception: Le monde des affaires parle l’anglais. Aucune transaction, aucun contrat important, aucune vente ne se passe sans que l’anglais ne soit sollicité d’une façon ou d’une autre.

Alors comment se former et maîtriser cet exercice difficile pour booster sa carrière et ne pas rater d’opportunités ?

Nous répondons à cette question dans notre article ! Voyons ensemble:

  • Ce qu’est l’anglais des affaires.
  • Son importance au quotidien.
  • Une liste de vocabulaire pour l’anglais des affaires.
  • Comment se former avec GlobalExam.

Business is business !
Commençons !

Offres CPF Business English

Qu’est-ce que l’anglais des affaires ?

Près d’1,8 milliard de personnes parlent anglais dans le monde. L’anglais des affaires, c’est tout simplement la langue anglaise… utilisé dans les affaires ! Le business ou le monde de l’entreprise utilisent principalement l’anglais. Mais pourquoi et surtout depuis quand ?


Un peu d’histoire !

Les marins et marchands anglo-saxons ont très vite propagé l’anglais dans le monde. Au début du 20 ème siècle, l’Empire Britannique était présent sur un quart du globe – sans compter les Etats-Unis -: déjà à l’époque, l’anglais était partout ! Il va se soi qu’il imposait sa langue dans toutes ses colonies. L’anglais fut donc naturellement choisi lorsqu’il fut nécessaire de choisir une langue pour communiquer et échanger plus facilement dans le monde. L’anglais a donc d’abord été choisi en répondant à la loi du plus grand nombre mais s’est vite imposé autrement, dans le domaine des idées et de l’art.

English is so cool !

Nous n’avons pas seulement intégré le modèle américain des affaires et la langue des anglo-saxons mais c’est toute leur culture qui s’est exportée. Des Beatles à Beyonce aujourd’hui, en passant par Friends et 70’s show, l’Europe a rapidement adopté les arts florissants d’ailleurs. Le français aussi s’est adapté jusque dans sa langue. Les skateurs font des ollies, on écrit LOL et on trouve ça… cool !
Oui, au simple que cela puisse paraître, l’anglais est aussi très utilisé (et restera très utilisé) car on adore l’anglais…

L’anglais est indispensable !

Mais surtout, l’anglais est maintenant LA langue pour échanger avec les autres pays, développer ses affaires et ses compétences dans de nombreuses filières.

L’économie des Etats-Unis, parlant principalement l’anglais – est florissante après la deuxième guerre mondiale et son influence décuple. Prenant modèle sur les entreprises américaines, les autres marchés choisirent alors l’anglais comme première langue du secteur des affaires. Dans l’informatique, dont l’essor et le succès viennent de l’Amérique, c’est tout naturellement que l’anglais domine les débats.

L’anglais des affaires appliqué !

Pour s’adapter aux affaires et pour pouvoir s’utiliser dans le monde entier, l’anglais des affaires n’est pas exactement la copie conforme de l’anglais de tous les jours. Il est plus rapide, simple et direct (la communication doit être efficace). C’est un anglais plus formel (cela évite aussi les malentendus culturels). Le vocabulaire est spécialisé dans le domaine professionnel qui est le nôtre. Il est aussi plus homogène que l’anglais quotidien.

Pourquoi l’anglais des affaires est-il important au quotidien ?

Lorsque vous échangez pour des raisons professionnelles, vous parlerez naturellement et directement en anglais. Sauf évidemment si vous vous spécialisez dans le commerce dans une destination en particulier, auquel cas un approfondissement culturel s’imposera. Mais sinon, bien sûr, c’est l’anglais qui domine les échanges, même entre non-anglophones.

Ne pas maîtriser l’anglais peut résolument nous faire passer à côté d’opportunités inestimables pour sa carrière et sa vie professionnelle.

L’anglais des affaires est bien différent de l’anglais de l’école, qu’on apprend au collège ou au lycée et qui permet de comprendre une chanson ou un article, de voyager ou de tenir une conversation. Ici, il s’agit d’appliquer la langue au monde des affaires: un autre vocabulaire, d’autres objectifs et d’autres manières de penser l’anglais.

L’anglais des affaires ce n’est pas seulement échanger en anglais: c’est aussi envoyer un mail, répondre au téléphone, mener des réunions ou des entretiens d’embauche, gérer les voyages d’affaires, comprendre certains acronymes et des formules de politesse nécessaires à votre carrière. Bref, tout ce qui permet de faire… des affaires !

Commençons tout d’abord par quelques notions de vocabulaire et quelques exemples d’expressions idiomatiques dans l’anglais des affaires !

Offres CPF Business English

Exemple d’expressions et de vocabulaire

Voici quelques must have pour qui veut parler l’anglais des affaires !

Get a break. Faire une affaire.
In the black. Gagner de l’argent, être dans le vert.
Second a motion. Soutenir une proposition.
Give and take. Faire des concessions. Donnant-donnant.
At the end of the day. Au bout du compte.
Ballpark. Estimation approximative.

Brainstorming. Une réflexion à plusieurs, un échange d’idées. Remue-méninges.
To keep someone posted. Maintenir quelqu’un informé.
Drill down. Approfondir. Plus précisément, analyser du général au précis pour déceler un problème.
To run something up the flagpole. Expérimenter quelque chose de nouveau.
To touch base. Prendre contact.
Win-win situation. Une situation gagnant-gagnant.
Word of mouth advertising. Les bienfaits du bouche-à-oreille.
Gain ground. Gagner du terrain.

Comment se former en anglais professionnel en 6 mois ?

Six mois, c’est à la fois long et court. Mais c’est une période assez conséquente pour pouvoir constater des progrès sur le long terme.

Sachez que, à l’image du fonctionnement de la mémoire, l’acquisition se fait en deux étapes : à court terme et à long terme. Le fait d’avoir compris le sens d’un mot, une règle grammaticale, un usage particulier ne signifie pas que quelques semaines plus tard, vous vous en souviendrez encore et que donc le point sera acquis.

Il faudra le revoir, éventuellement vous tromper à nouveau, vous retrouver encore une fois dans la même situation pour que l’acquisition soit complète et devienne un automatisme. Un automatisme, c’est utiliser une structure ou un mot sans y penser, de façon (presque) naturelle.

Cours d'anglais en ligne

Quel type de professionnel.le souhaitez-vous être ? Une personne qui cherche ses mots, qui balbutie, se trompe lourdement sur des points essentiels ? Ou bien un collaborateur au niveau linguistique certes pas parfaits mais qui fait des efforts, a des connaissances et sait les mettre en valeur et utilise la langue pour atteindre ses objectifs ? C’est à ce type de public que nous nous adressons.

NB : renseignez vous pour vous former en anglais avec le CPF si vous y avez droit.

Pour atteindre ce niveau, il n’y a pas trente-six solutions, il y en a juste quelques-unes.

Première étape : la régularité

Travailler un peu tous les jours permet d’atteindre son objectif avec l’efficacité à long terme dont nous avons parlé précédemment. Il ne faut pas hésiter à relire, refaire, approfondir, améliorer ses points faibles. Et un jour, le basculement a lieu : le cerveau intègre la donnée et la tient pour acquise. La conséquence est que votre anglais gagne en confiance. Et vous aussi du coup !

Deuxième étape : associer ce travail de fond à un apprentissage passif

Comment ? Par de l’écoute. Podcasts, YouTube, série Netflix, chansons, mais aussi par de la lecture, journaux, livres. L’objectif de ce travail va être de fixer les connaissances. Vous allez les reconnaître, quelle gratification que de comprendre un ouvrage économique, pouvoir suivre une série sans -ou avec sous-titres- etc. Bien sûr, l’apprentissage doit se faire par niveau. Prenez des documents de votre niveau ou sensiblement inférieurs au vôtre pour ne pas être découragé.e.

Troisième étape : croiser apprentissage et centre d’intérêt

Pourquoi ? Tout simplement pour gagner du temps. Vous voulez vous spécialiser dans le marketing ? Suivez des formations directement en anglais. Chaînes YouTube, MOOC proposés par certaines Universités ou Écoles de Commerce, l’offre ne manque pas !

Si pendant 6 mois, vous maintenez le cap avec ces conseils, vos progrès seront palpables et vous verrez les résultats en termes de rentabilité.

S’entraîner en ligne avec le Business English de GlobalExam

L’avantage du Business English que nous avons créé à Global Exam associe de façon subtile les conseils donnés précédemment.

Premièrement, il est axé sur vos intérêts professionnels. Vous pouvez choisir ces derniers, décider de ne travailler que sur certains points plus urgents ou dont vous avez plus spécifiquement besoin. Si vous souhaitez en savoir plus sur la liste des sujets que vous pourrez trouver, tant en ce qui concerne les secteurs de métiers évoqués que les compétences, consultez nos articles sur notre blog. Choisissez le parcours d’anglais professionnel qui vous convient le plus.

Ensuite, il mise sur la régularité et un travail quotidien. Le système des notifications par mail permet de vous focaliser et de vous ramener au travail en cas d’oubli. Statistiques, analyses des résultats, possibilité de certifications, corrections avec ancrage mémoriel, vidéos coaching de nos enseignants, tableau de bord pour savoir où vous en êtes, déblocage d’exercices supplémentaires en fonction de la progression, etc.

Les outils que nous mettons à votre disposition sont conçus et pensés pour un progrès rapide. Chaque situation dure 15 minutes !

De même, les thèmes abordés figurent parmi les plus récurrents dans le monde professionnel afin de vous assurer un beau succès à la clé !

Commencer gratuitement