La langue de Shakespeare est aussi la langue la plus parlée dans le monde: 1,8 milliard de personnes la pratiquent. Peu de domaines font exception: Le monde des affaires parle l’anglais. Aucune transaction, aucun contrat important, aucune vente ne se passe sans que l’anglais ne soit sollicité d’une façon ou d’une autre.

Alors comment se former et maîtriser cet exercice difficile pour booster sa carrière et ne pas rater d’opportunités ? Sachez qu’avec 15 minutes par jour, c’est possible !

Nous vous expliquons comment. Dans cet article, nous détaillerons :

  • Les spécificités de l’anglais professionnel
  • Comment réviser votre anglais professionnel seul ?
  • Pourquoi apprendre l’anglais des affaires ?
  • Comment s’améliorer en anglais avec Business English de GlobalExam

Entamons l’appréhension de cet anglais bien particulier !
Let’s do it !

Offres CPF Business English

Les spécificités de l’anglais professionnel

Les bases de l’anglais sont les mêmes quels que soient la situation et le contexte. Structures des phrases, verbes irréguliers, utilisation des temps du passé, prononciation, toutes ces bases censées être acquises dans votre apprentissage de l’anglais standard vont serviront.

Mais cela ne vous suffira pas à vous débrouiller pour mener à bien une vente ou signer un contrat.

Un vocabulaire, voire un langage vraiment spécifique régit le monde du business, rendant l’anglais qui est utilisé dans les situations commerciales une langue presque à part, une langue commune dans laquelle échanger, établir des contrats, vendre.

D’où la nécessité et l’obligation, si vous souhaitez vous développer à l’international, de vous mettre à jour en Business English.

Comment ? Lisez donc ce qui suit !

Comment réviser votre anglais professionnel seul ?

Apprendre l’anglais professionnel seul est tout à fait possible, à condition que vous disposiez des bases scolaires de l’anglais. Mais pour cela, il va falloir mettre en œuvre un certain nombre de conditions pour que votre travail soit efficace et adapté à votre profil.

Condition 1 : la régularité

La régularité est ce qui vous permet de fixer les connaissances et de, à terme, créer des automatismes. Profitez de tous ces moments où vous ne savez pas quoi faire. Transports, podcasts (nous y reviendrons) pendant que vous faites le ménage ou que vous courrez. Time is money ! Mais surtout n’oubliez pas de réviser et de retravailler vos acquis. Relire, approfondir, réviser: vous allez gagner en confiance et les résultats seront visibles (et écoutables).

Si vous ne pouvez tenir le rythme, soyez réguliers. Pas besoin d’apprendre trente leçons par jour si vous vous découragez au bout d’une semaine. Soyez réalistes mais habituez votre cerveau à intégrer de nouvelles informations.

GlobalExam vous permet aussi de progresser rapidement en anglais professionnel.

Condition 2 : la méthode employée

Soyez-en certain, il n’existe pas LA méthode pour améliorer ses performances linguistiques en langues étrangères, sinon il y a longtemps qu’on l’aurait trouvée. Il existe DES méthodes, et certaines sont plus efficaces que d’autres selon les personnalités de l’apprenant.

Apprendre l'anglais en ligne

Par cœur, listes, apprentissage subliminal, exercices de grammaire et de vocabulaire, mises en situations, voyages linguistiques, tout fonctionne, absolument tout. Le tout étant de trouver ce qui nous correspond le plus, en tenant compte de l’état d’esprit dans lequel nous nous trouvons et du temps que nous sommes disposés à passer – et parfois de l’argent que nous sommes disposés à dépenser.

Apprendre, ce n’est donc pas qu’une affaire d’apprentissage pur, c’est aussi et surtout une bonne connaissance de soi, de ses capacités et une certaine dose de confiance dans la possibilité que l’on a d’atteindre ses objectifs.

NB : renseignez vous auprès de votre employeur pour vous former en anglais via le CPF.

Condition 3 : Apprendre… Même sans apprendre.

Comme nous venons de le dire, il existe plein de méthodes pour réviser son anglais seul. Mais le conseil qu’on peut vous donner et de mêler l’apprentissage actif (fiches et leçons) à l’apprentissage passif ! En effet, les journaux, chansons ou encore le cinéma sont d’excellents moyens d’apprendre sans avoir l’impression de travailler. Évidemment, il faut respecter certaines étapes en les adaptant à votre niveau.
Commencez par exemple avec des sous-titres français, puis anglais et enfin sans sous-titres !

Condition 4 : Mêler travail et loisir.

Et puisqu’on parle de films, les choisir en fonction de vos goûts est encore plus efficace pour votre cerveau. Celui-ci, sans que vous ne vous en aperceviez intègre toutes les informations qui passent devant vos yeux – encore plus si vous aimez ce que vous voyez ! Il en est de même pour la musique, les podcasts, les livres… Alors profitez-en ! Les ressources disponibles sont inépuisables.

Nous vous conseillons par exemple The Office si vous travaillez dans le papier (on plaisante) ou Suits, si vous voulez quelques notions de droit en anglais (là, c’est vrai !). Vous pouvez aussi vous rendre sur notre blog et découvrir notre top meilleurs podcasts, top films ou top chansons pour apprendre l’anglais ! La culture a bien des atouts…

Condition 5 : L’envie d’avoir envie et la patience !

Cela peut paraître bateau mais votre motivation est très importante. Il faut rester concentré, ne pas baisser les bras et atteindre ses objectifs pas à pas. Si les résultats ne se voient pas immédiatement, c’est normal ! Fixez vous de petits objectifs pour que votre progression soit plus simple et évidente comme: apprendre un nouveau mot aujourd’hui, réviser une leçon particulière, s’entraîner à appeler en anglais, écouter un podcast en anglais…

Condition 6 : L’organisation

Préparez des fiches, gardez en favoris des sites importants, adoptez des réflexes… Et gérez votre temps ! C’est ça le plus important.
L’organisation va vous permettre d’apprendre sans jamais vous sentir surmené. Et croyez-nous, c’est primordial. Un climat apaisé et adapté à votre profil aura pour conséquence un meilleur apprentissage de l’anglais des affaires. Alors respirez un bon coup… et faites du tri !

Condition 7 : Pratiquer

Enfin, apprendre, c’est bien. Pratiquer, c’est mieux. Osez utiliser ce que vous apprenez, lancez-vous. Peut-être commencez par des clients ou des partenaires dont vous savez que l’enjeu professionnel ne pâtira pas d’une défaillance linguistique, puis peu à peu augmentez vos exigences et vos prises de risques.

Bien sûr, le mieux est de trouver des simulations où vous pouvez vous entraîner dans des situations très précises et conformes à celles dans lesquelles vous êtes susceptibles de vous trouver dans un contexte professionnel.

Et c’est justement ce genre de travail que nous vous proposons avec notre plateforme.

Pourquoi apprendre l’anglais des affaires ?

L’anglais des affaires, comme son nom l’indique, est l’anglais utile… en affaires ! Oubliez un peu votre anglais scolaire, il s’agit de la même langue mais cette fois adaptée au monde du business : plus formel, plus direct, plus simple et homogène ! Naturellement, il est donc prisé, voire indispensable dans le business.

Pour trouver de nouveaux clients ou fournisseurs à l’international, négocier, échanger sur des notions techniques ou encore embaucher des talents : l’anglais des affaires est à pratiquer et maîtriser.

Même si vous avez conscience des enjeux de l’époque et favorisez les circuits courts, rassurez-vous : l’anglais des affaires peut aussi être utile. L’idée est de pouvoir échanger simplement et efficacement avec n’importe quel type de partenaires dans le monde entier.

Améliorez-vous en anglais avec le Business English de GlobalExam

Concrètement, comment se présente notre plateforme de travail Business English ? Nous avons opté pour un savant mélange entre enseignement traditionnel, nouvelle technologie et pédagogie active.

Pourquoi l’enseignement traditionnel ? Parce que tout simplement, nous sommes convaincus qu’un travail de fond sur les indispensables à maîtriser est nécessaire pour progresser. C’est pour cela que toutes les situations que nous avons créées pour vous focalisent sur des compétences très précises sur lesquelles nous vérifions votre degré d’acquisition. Statistiques, correction systématique favorisant votre compréhension ainsi qu’un ancrage mémoriel favorable à une création d’automatisme, tout est pensé pour votre progrès.

Si notre enseignement est traditionnel par certains aspects, il utilise les dernières avancées dans le domaine du self learning : vous apprenez seul.e grâce à des modules courts, ludiques et progressifs. Les statistiques en temps réel vous informent de vos progrès. Enfin, le travail sur les documents est associé à des vidéos de coaching vous indiquant ce que vous allez travailler et comment le faire. Un chatbot vous permet en permanence de nous contacter.

Et évidemment, les parcours de formation s’inspirent directement de situations réelles plausibles. Bien sûr, il est peu probable que vous rencontriez dans votre quotidien professionnel exactement la même configuration que celles sur lesquelles les situations de notre plateforme vous font travailler. Toutefois, les compétences travaillées sont à la fois assez générales (par exemple écrire un mail) et à la fois assez spécifiques à la tâche décrite pour que vous la retrouviez aisément dans votre parcours professionnel.

Pour résumer, voici un condensé de cet article en tableau récapitulatif :

Conseils donnésÉquivalence dans notre plateforme
RégularitéLes modules sont pensés pour une durée approximative de 15 minutes. Réaliser un module par jour peut s’avérer une base de travail intéressante et productive.
MéthodeMéthode éclectique et ludique où chaque profil d’apprenant peut se retrouver.
Mettre en application ce que vous apprenezL’apprentissage se fait sur des situations concrètes, le travail focalise donc sur une compétence et un objectif précis.

Commencer gratuitement