Les recruteurs deviennent de plus en plus draconiens sur les critères de recrutement. Outre les connaissances spécifiques au poste, les connaissances linguistiques ont tout autant d’importance. Elles sont d’ailleurs testées au moment de l’entretien d’embauche, surtout l’anglais qui est la langue principale en échanges commerciaux et internationaux. Si le niveau requis change évidemment en fonction de la fonction à assurer, l’anglais reste indubitablement un pré-acquis indispensable.

Mais pas d’inquiétude, nous vous prodiguons aujourd’hui quelques conseils afin de réussir un entretien en anglais ! Si vous êtes recruteur, vous pouvez également découvrir notre article “Comment faire passer un entretien en anglais“.

Dans cet article, nous passons en revue :

  • Comment bien préparer son entretien en anglais
  • Nos 10 conseils pour le réussir
  • Les erreurs à ne pas commettre
  • Les expressions à connaître
  • S’entraîner en Anglais avec GlobalExam

Première étape de votre préparation: la lecture de notre article !
C’est parti.

Testez votre niveau gratuitement

Offres CPF Business English

Comment bien préparer son entretien ?

À l’instar de tous les autres entretiens d’embauche, celui qui se déroule en anglais nécessite une préparation en amont. Connaître le déroulement de cette étape au préalable est crucial pour prévoir les réponses et réactions de votre part mais aussi celles de votre recruteur. À votre première prise de parole, le recruteur vous demandera de vous présenter. Force est de reconnaître qu’il est dans votre intérêt de préparer des mots de vocabulaires vous permettant de mettre en valeur vos points forts sans pour autant passer pour un narcissique.

Quelles que soient vos difficultés en matière d’anglais, reprendre ce qui a été présenté dans votre CV ne vous aidera pas à décrocher le poste. De même, il faut que votre présentation s’harmonise avec les attentes du recruteur.

Vocabulaire du recrutement en anglais

Le maximum d’informations sur l’entreprise vous permettra de mener la conversation en tant que professionnel. Néanmoins, vous devez être en mesure de séparer le bon grain de l’ivraie afin d’avoir des données pertinentes.

À la fin de la conversation, votre interlocuteur va sûrement vous demander si vous avez des questions. Il faut donc se préparer en conséquence.

Passer un entretien en anglais : 10 conseils pour réussir

Certes, chaque situation est unique, mais ces conseils conviennent à tous les entretiens en anglais en général.

1. Enrichissez votre vocabulaire

À cet effet, les recherches sont menées selon la nature de l’activité exploitée par l’entreprise. De nombreux dictionnaires professionnels et bibles d’acronymes anglais sont disponibles sur internet. Ils vous permettront de concentrer vos recherches sur une famille de mots ou un secteur qui vous intéressent particulièrement.

N’hésitez pas à vous préparer des fiches de vocabulaire, à répéter les mots les plus courants à l’oral et surtout à les utiliser à bon escient.

Aussi, le programme Business English de GlobalExam donne un vrai coup de pouce pour vous entraîner à pratiquer un vocabulaire d’entreprise en anglais.

2. Préparez vos réponses

Vous devez anticiper les questions susceptibles d’être posées pour y parvenir :

  • Tell me about yourself
  • What are your strong points?
  • Why should we take you?
  • What are your weaknesses?

Et évidemment des questions plus centrées sur votre domaine d’activité et les abréviations très prisées dans les entreprises:

  • Are you familiar with CTOs ?
  • I see you have already worked in B2B. With this insight, will you be able to offer me some catchlines ASAP? (Okay, c’est plus rare.)

3. Faites des simulations

Il n’y a rien de mieux qu’une simulation avec un coach, un professeur ou un natif pour cela. Le soutien d’une personne compétente et expérimentée accélère votre évolution. Mais surtout il vous accompagne dans votre progression et vous êtes toujours alerte pour apprendre encore et encore.

4. Assurez-vous de bien suivre le fil de l’entretien

Un habitué de la langue anglaise ne risque pas de mal interpréter les mots par leurs intonations. Savoir parler ne suffit pas pour avoir un succès en entretien. Il faut en plus parvenir à comprendre les sons qui tendent à se confondre. Dans la mesure où quelques phrases vous échappent, demander à votre interlocuteur de répéter est la meilleure chose à faire. Cela se fait bien évidemment avec tact.

5. Faites un inventaire de vos points forts

Avant de pouvoir présenter vos forces à votre recruteur, vous devez être en mesure de le faire par écrit. Référez-vous aux expressions suivantes :

  • Good interpersonal sense
  • Good sense of communication
  • Well-organized
  • Adaptation capacity
  • Ability to analyse information
  • Teamwork skills
  • Respect of deadlines
  • Auto-motivation

6. Et de vos points faibles

Le même principe s’impose pour les points faibles. Toutefois, il faut avouer que parler de ses faiblesses est bien plus difficile. Voici quelques expressions à mémoriser :

  • I find it difficult to objectively accept criticism.
  • I tend to avoid extra-professional distractions.
  • I’m losing insurance with the big risks.
  • I get frustrated when people move too slowly.
  • I work better under pressure and I tend to wait until the last minute.

7. Connaissez-vous vos motivations ?

Certes, l’objectif principal est de mettre en avant vos capacités professionnelles et personnelles, mais la motivation n’est pas en reste pour autant. Justement, le meilleur moment pour évoquer la question d’argent est lorsque ce sujet est mis sur le tapis.

Préparez à l’avance le salaire annuel que vous visez et écrivez quelques phrases de relance pour réaffirmer votre envie de rejoindre cette équipe/entreprise en fin d’entrevue!
Mais n’oubliez pas il faut aussi s’adapter au recruteur.

8. Des arguments solides pour vous valoriser

Le plus important lors d’un entretien en anglais est d’utiliser des idées assez solides car le but du recruteur est d’évaluer vos potentiels, notamment intellectuels. Or, plus d’un font trop d’efforts sur l’accent au détriment de la pertinence de leurs propos. Néanmoins, l’élocution est le secret de votre réussite. D’ailleurs, les exemples de points forts susmentionnés visent justement à vous aider à mieux convaincre. Au contraire, si vous savez que la prononciation anglaise n’est pas votre plus gros atout mais que vous êtes très bon à l’écrit, ou excellent en vocabulaire: dites-le ! Vous n’êtes pas le seul…

9. Soyez à l’écoute : afin de mieux cerner l’intention et la demande

Il est important de bien rester concentré. Le stress est toujours déroutant et on perd vite sa concentration. Mais paraître alerte et focus est primordial ! Même dans le silence, vous renvoyez quelque chose à votre interlocuteur. Si votre regard fuit, si vous vous évadez ou pensez à l’après: il le verra.

10. Prévoyez le cas d’un entretien téléphonique

Très souvent, un premier entretien s’effectue au téléphone avant une première rencontre dans les locaux ! Soyez prêts ! Votre ton doit remplacer toutes les émotions qui passent habituellement par le physique. Sourire ne suffit plus: les mots doivent sourire ! Vous pouvez évidemment vous entraîner au préalable. Pour les plus angoissés, écrire les notions les plus importantes à faire passer (ou des mots-clés) est une très bonne idée. Nous vous déconseillons cela dit d’écrire des phrases entières. Souvenez-vous des exposés à faire à l’école ! Quand on lit, ça s’entend.

Aussi, les entretiens en visioconférence sont de plus en plus courants. Préparez votre décor et assurez-vous que le son fonctionne parfaitement !

Les erreurs à ne pas commettre lors de votre entretien

Mentir sur son niveau.

Ne vous inventez surtout pas un niveau expert en anglais si vous débutez. Non seulement c’est facile à vérifier, mais surtout, cela donnera une très mauvaise image de vous. Et la clé est de véhiculer une image idéale pour le poste convoité. De plus, votre naturel peut être un vrai atout ! Apprendre un discours tout fait peut complètement vous desservir.


Perdre confiance.

Oui, il faut oser ! Timide ou non, excellent ou moins bon : faites aussi confiance à vos atouts ! L’accent ne fait pas tout donc ayez en tête que le plus important est de se faire comprendre et d’être fluide dans son discours. Ne soyez évidemment pas non plus trop prétentieux.

Ne pas se renseigner.

Rien de pire que les candidats qui arrivent en entretien sans s’être renseignés sur l’entreprise ou le poste ! Même s’il faut avoir confiance en ses skills, cela ne rassure pas quant à votre motivation, votre sérieux ou votre organisation.


Ne pas poser des questions aux recruteurs.

Arrive toujours un moment, à la fin de l’entretien, où le recruteur vous laisse la parole et vous demande si vous avez des questions. Ne répondez pas non ! Profitez-en pour montrer votre intérêt pour l’entreprise. On prépare juste après quelques questions qui vous inspireront.

Les expressions à connaître

On vous parlait de fiches de vocabulaire et de questions à poser à la fin des entrevues… Voici nos quelques expressions qui vous aideront à préparer correctement votre entretien en anglais.

La présentation

Good morning ! My name is Marine and I want to thank you for this opportunity.
Bonjour ! Je m’appelle Marine et je souhaite vous remercier pour cette opportunité.

Pour faire répéter

Sorry, I didn’t understand you. Could you please say that again?
Pardon, je n’ai pas compris. Est-il possible de répéter ?

Vos qualités

I can say my top 3 skills are…
Je peux dire que mes trois qualités principales sont…

Quelques questions sur l’entreprise

What growth opportunities can the company provide me ?

Quelles perspectives d’évolution votre entreprise peut-elle m’offrir ?

What is the salary range for someone in this position ?
Quel est l’échelle salariale pour un employé à mon poste?

Le final

You can expect nothing but proficiency and excellent results if you hire me.

Je vous assure mon efficacité et d’excellents résultats si vous m’embauchez.

I wanted to thank you before I leave. I hope I have the profile you’re looking for.
Je souhaitais vous remercier avant de partir. J’espère avoir le profil recherché.

Présenter son CV en anglais

Lors de l’entretien, il arrivera nécéssairement un moment où il faudra présenter vos expériences inscrites sur votre CV. Voici des expressions qui pourront vous aider à vous présenter en anglais.

AnglaisFrançais
My name is Théo and I am a financial analyst. I am a graduate ofHEC and I work at BNP ParibasJe m'appelle Théo et je suis analyste financier. Je suis diplômé d'HEC et je travaille à la BNP Paribas.
I have seven years of experience in the marketing fieldJ'ai sept ans d'expériences dans le domaine du marketing
My main mission was to analyse and improve the performances of our websiteMa mission principale était d'analyser et améliorer les perfomances de notre site
I did several internships during my schooling to gain more concrete experience in graphic designJ'ai fait plusieurs stages durant ma scolarité pour acquérir davantage d'expérience concrète en design graphique

S’améliorer en anglais avec GlobalExam

Afin d’aider ses clients à se perfectionner, GlobalExam met en avant le Business English. Vous choisissez le parcours à suivre selon votre objectif quel que soit votre niveau : débutant, intermédiaire ou avancé.

En l’occurrence, les clés pour réussir un entretien d’embauche (ressources humaines) en anglais sont abordées dans le parcours carrière.

Découvrez tous nos thèmes pour progresser en anglais professionnel en général :

Testez votre niveau gratuitement