Une fois que vous avez atteint un certain niveau de français, vous voudrez sûrement le faire certifier au moyen d’un test tel que le DELF ou le DALF. Mais si vous vous trouvez en situation de handicap, vous vous posez peut-être des questions du type :

  • Quelles dispositions et arrangements spéciaux peuvent être mis en place ?
  • Par quel biais en faire la demande ?
  • Comment avoir toutes les cartes en main pour assurer une bonne préparation ?

C’est ce que nous allons voir tout de suite, pour que vous ayez l’esprit plus libre et que vous puissiez vous concentrer sur vos révisions… avec GlobalExam !

Au travail !

Testez votre niveau gratuitement

Qui peut bénéficier d’un aménagement ou arrangement ?

Qu’est-ce qu’un handicap ?

Le DELF est un examen de français ouvert à toute personne souhaitant évaluer son niveau de langue de manière officielle. Il est reconnu par de nombreuses institutions dans le monde entier, et se veut accessible à tous. Ce test se passe obligatoirement dans un centre d’examen certifié ; on en trouve plusieurs en France et ailleurs. Quel que soit le centre où vous décidez de passer votre examen, celui-ci doit être en mesure d’offrir des aménagements ou autres arrangements à toute personne qui en ferait la demande à cause d’un handicap, dont la définition selon l’article L.114 du Code de l’action sociale et des familles est la suivante : « Constitue un handicap toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de la santé invalidant ».

Pour quels types de handicaps ?

Tous types de handicaps sont donc considérés pour rendre le passage du DELF accessible à toute personne selon ses besoins : les handicaps physiques, affectant une fonction sensorielle, mentale, cognitive ou encore psychique. Pour bénéficier de ces différents arrangements ou aménagements, vous devez prévenir en amont le centre dans lequel vous allez passer le DELF afin que celui-ci puisse les mettre en place. De plus, un justificatif sous forme de certificat médical en français vous sera demandé afin de savoir quels types d’aménagements ou arrangements vous aurez besoin et ainsi les mettre en place pour que vous puissiez passer l’examen dans les meilleures conditions possibles. En effet, ceux-ci peuvent varier selon les candidats et la nature de leur handicap.

Dans tous les cas, quels que soient les aménagements ou autres arrangements dont vous aurez besoin, les possibles frais engendrés pour vous permettre de passer l’examen dans des conditions équitables avec le reste des candidats devront être payés par le centre d’examen et non pas par vous-même.

Quelles sont les différentes déficiences concernées ?

De nombreuses déficiences sont prises en compte lors du passage du DELF afin d’assurer la possibilité à tout le monde de passer l’examen dans les meilleures conditions possibles tout en recevant les mêmes chances de réussite, que vous ayez un handicap ou non. Des aménagements différents sont mis en place selon les déficiences concernées, qui sont là pour aider les candidats qui en ont besoin lors du passage du DELF.

Voici une liste des différentes déficiences pour lesquelles vous pouvez demander des aménagements ou autres arrangements lors de votre passage de l’examen :

Les déficiences motrices

Les personnes souffrant de déficiences motrices, que ce soit des membres inférieurs ou des membres supérieurs, ont le droit à des aménagements spéciaux lors du passage du DELF. Ceux-ci varient selon le type de handicap du candidat. Parmi ces aménagements, on retrouve par exemple la possibilité de bénéficier de temps supplémentaire pour passer les épreuves ou encore de certaines aides apportées au candidat durant certaines épreuves.

Dans tous les cas, les centres de passage du DELF doivent obligatoirement être facilement accessibles pour les personnes en situation de handicap.

Les déficiences visuelles

Des mesures sont aussi mises en place pour les candidats malvoyants ou non-voyants, qui savent ou ne savent pas lire et écrire le braille. Les aménagements varient selon les cas, que ce soit la possibilité d’obtenir du temps supplémentaire pour effectuer l’examen ou encore des pauses pour se reposer les yeux entre deux épreuves.

Des dispenses de passage d’une épreuve peuvent aussi être mises en place pour certains candidats.

Les déficiences auditives

Des arrangements différents sont proposés aux personnes ayant une déficience auditive selon si elles possèdent des connaissances en lecture labiale ou non et selon la sévérité de la surdité de la personne (surdité légère à moyenne ou surdité sévère à profonde).

Dans tous les cas, il n’est pas possible, pour la réalisation d’aucune des épreuves, de faire appel à un interprète en langage des signes français afin de ne pas dénaturer le contenu des épreuves.

Les troubles “dys”

Les personnes souffrant de troubles dits “dys” peuvent elles aussi bénéficier de certains arrangements. Parmi eux, on retrouve :

  • La dysphasie (difficultés liées au langage),
  • La dyslexie (difficultés liées à la lecture),
  • La dyspraxie (difficultés liées à la coordination des mouvements),
  • La dysgraphie (difficultés liées à l’écriture),
  • La dysorthographie (difficultés liées à l’orthographe).

Les arrangements dépendent du trouble de la personne et peuvent aller de l’ajout de temps supplémentaire pour passer l’examen à la dispense de certaines épreuves.

Autres déficiences

En plus des déficiences citées plus haut, on retrouve d’autres déficiences concernées par les aménagements proposés lors du passage du DELF : l’autisme, le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA ou TDAH) et la trisomie. Comme pour toutes les autres déficiences, les aménagements proposés au candidat varient selon la nature de son handicap afin de subvenir au mieux à ses besoins.

Dispositions et aménagements spéciaux

Le CIEP ne détaille pas les aménagements spécifiques qui peuvent être mis en place étant donné que ce sont les centres agréés, l’Alliance Française par exemple, qui administrent le test. Il faut donc se rapprocher du centre d’examen agréé le plus proche de chez vous dans un délai qui permette d’envisager les aménagements nécessaires. Les centres eux-mêmes se chargeront de répondre aux besoins des candidats et d’apporter les solutions nécessaires dans la mesure de leurs moyens.

Aménagements spécifiques

Cependant, il est tout de même possible d’envisager et de mettre au point avec votre centre d’examen, si possible, les dispositions suivantes :

  • Se faire assister par quelqu’un pour la rédaction.
  • Pour les candidats malvoyants, le centre peut fournir des copies agrandies au format A3. Pour les candidats aveugles, le CIEP peut fournir une version de l’examen en braille. Le centre d’examen devra organiser une session spécifique pour eux, qui devra être sollicitée deux mois auparavant.
  • Les instructions peuvent vous être données oralement pour les personnes malentendantes. De plus, les questions posées lors de la partie orale de l’examen peuvent être disponibles par écrit.
  • En cas de dyslexie sévère, par exemple, le candidat pourra disposer d’un tiers de temps supplémentaire.

Comment en faire la demande ?

Comme nous l’avons vu, pour organiser la passation du test de manière adaptée à votre situation, il vous faut consulter votre centre d’examen.

Voyez la liste des centres d’examen agréés en France : https://www.ciep.fr/sites/default/files/liste-centres-fr.pdf

Et en-dehors de France : https://www.ciep.fr/en/delf-tout-public/approved-examination-centres-outside-france

Cependant, le candidat doit tout de même signaler au moment de son inscription tout handicap physique, moteur ou sensoriel en fournissant un document officiel récent (moins de 2 ans) d’une autorité médicale (ou de tout organisme officiel accrédité localement par l’ambassade de France), autorité qui précisera les aménagements recommandés pour un examen de langue étrangère. Faites bien attention à vous y prendre à l’avance car on vous demande un délai de 2 mois avant la date des épreuves afin que votre dossier puisse être étudié.

Attention : si ce document n’est pas en français, le centre doit fournir une traduction à France Education international. Les certificats médicaux doivent être traduits fidèlement en français (sans être un résumé) avec la signature du responsable de centre.

Préparez-vous au DELF de manière optimale avec GlobalExam

Maintenant que vous avez réglé les questions d’ordre pratique, le moment est venu de se lancer dans les révisions. Comment ? Avec GlobalExam ! Une plateforme en ligne spécialisée dans les examens de langues où vous trouverez des outils pour tous les niveaux du DELF. Il vous suffit de choisir le vôtre et de commencer à vous entraîner. Notre offre est flexible, s’adresse à tous et à toutes !

Choisissez la version gratuite avec :

  • Des fiches de vocabulaire et de grammaire
  • 5 exemples d’exercices
  • 1 examen blanc du DELF

Avec notre offre complète :

Des fiches de vocabulaire et de grammaire

  • 40 exemples d’exercices
  • 60 heures de formation
  • 11 tests pratiques
  • Plan d’étude basé sur la date de votre examen
  • Suivi des progrès avec statistiques

D’autres informations sur le test :

Alors, si vous êtes décidé à réussir mais que vous avez des doutes sur votre niveau, vous pouvez passer notre test gratuitement et le vérifier tout de suite !

Testez votre niveau gratuitement