Vous voulez certifier votre niveau de compétences linguistiques en français. Et vous avez raison ! Mais entre DELF, DALF et TCF, lequel choisir ? Détendez-vous : cet article vous informe sur la composition de ces tests de langue.

Pour vous aider à différencier le DELF du TCF, nous vous détaillons :

  • les avantages à certifier un niveau de langue ;
  • Les différences de contenu entre le DELF et le TCF ;
  • Les autres examens de langue disponibles ;
  • L’utilité de ces certifications en langue ;
  • Les compétences évaluées par chaque test ;
  • La difficulté de l’examen ;
  • Les 5 bonnes raisons de se préparer avec GlobalExam.

En connaissant tout de ces épreuves pour mieux choisir votre examen. Commencez dès maintenant la lecture !

Commencer gratuitement

Pourquoi passer un test de français ?

Bien que très différents l’un de l’autre, le DELF et le TCF sont tous deux des examens destinés aux candidats non francophones souhaitant faire valider leur maîtrise de la langue française. Passer un test de français est en effet utile dans certaines situations :

  • pour pouvoir s’inscrire dans une université ou une école d’enseignement supérieur française ;
  • pour compléter une demande de naturalisation dans le but d’obtenir la nationalité française ;
  • pour pouvoir s’installer au Québec ;
  • pour valider ses compétences et obtenir un emploi dans un pays francophone ;
  • pour faire certifier ses compétences en français dans un contexte personnel ou à la demande d’un employeur.

Si vous désirez connaître de manière plus approfondie les différentes raisons pour passer le DELF et à qui il est destiné, nous vous laissons découvrir l’article suivant.

NB: Des changements ont été apportés sur le test en 2020.

Quelles différences entre les 2 tests ?

Le TCF :

Le Test de Connaissances en Français (TCF) a pour but d’évaluer les compétences en langue française à un instant « T » d’un candidat (de plus de 16 ans) dont le français n’est pas la langue maternelle. Il existe plusieurs formats de TCF selon le contexte et l’objectif visé (naturalisation, contexte professionnel, inscription universitaire, demande de visa…). Le TCF est donc fait pour vérifier le niveau de français d’une personne à un moment donné de sa vie, sans que le résultat soit valable à long terme. Il s’agit d’un test de français standardisé dont l’attestation obtenue est valable 2 ans. Le score obtenu est compris entre 0 et 699, correspondant à 6 niveaux de compétences :

  • Elémentaire (A1) : 100 à 199 points
  • Elémentaire avancé : 200 à 299 points
  • Intermédiaire : 300 à 399 points
  • Intermédiaire avancé :400 à 499 points
  • Supérieur : 500 à 599 points
  • Supérieur avancé : 600 à 699 points

Les épreuves de TCF sont organisées plusieurs fois par an uniquement dans les centres agréés par le CIEP (Centre International d’Études Pédagogiques). Pour passer le TCF, il faut débourser entre 70 et 160 euros selon le type de TCF choisi et la présence ou non d’épreuves facultatives.

Le DELF :

Le Diplôme d’Études en Langue Française (DELF) est un diplôme d’État valable à vie et servant à valider la maîtrise de la langue française d’un candidat non francophone. Il demande un niveau de français plus élevé que pour le TCF et est lui aussi décliné en plusieurs formats selon l’âge du candidat et les objectifs recherchés. Le DELF est nécessaire pour les candidats dont la langue maternelle n’est pas le français et qui souhaitent obtenir soit un emploi dans un pays francophone, soit une évolution de poste, soit une place dans une université française. Le score obtenu est compris entre 0 et 100 et est lui aussi basé sur les 6 niveaux du CERCL (de A1 à B2 pour le DELF et C1-C2 pour le DALF). Pour être admis, il faut obtenir un score minimal de 50/100. Tout comme le TCF, cet examen est dispensé par le CIEP et organisé dans des centres agréés en France et à l’étranger. Le prix d’inscription est compris en moyenne entre 90 et 150 euros.

Connaissez-vous également le DELF Junior, DELF Pro et le DELF tout public ?

Les différentes versions du DELF offrent un examen adapté à plusieurs publics.

Le DELF Junior ajuste ses sujets aux centres d’intérêt des jeunes de 12 à 19 ans. Les épreuves du DELF Pro ciblent les besoins des adultes et grands adolescents en abordant le monde professionnel. Le DELF Tout Public évalue des compétences linguistiques plus générales.

Cette classification est pensée pour optimiser vos chances de réussite. Les examens sont conçus sur les mêmes principes et ont la même reconnaissance. Alors faites-en bon usage !

En résumé, voici un tableau comparatif :

 DELFTCF
ObjectifValidation de compétences linguistiquesVérification de compétences linguistiques
Niveaux de compétences évaluéesA1, A2, B1, B2
(L’évaluation du C1 et C2 concerne le DALF)
A1 à C2
Versions4 : Tout Public, Pro, Junior/scolaire, Prim4 : TCF Tout public, TCF ANF, TCF DAP, TCF Québec
Conditions de présentationÊtre étranger ou français né dans un pays non francophoneÊtre allophone (langue maternelle non français)
Avoir plus de 16 ans
Épreuves et structure4 épreuves : 3 collectives, 1 individuelle3 épreuves obligatoires et 2 épreuves complémentaires (individuelles)
Résultats pour valider100 points répartis de manière égale entre 4 épreuves
Minimum de 50/100, avec une note éliminatoire fixée à 5/25
Score compris entre 0 et 699.
Pas de minimum : le nombre de points obtenus attribue au candidat un des 6 niveaux de compétences du CECRL
Coût d’inscriptionEntre 90 et 150€Entre 70 et 160€
Document obtenuDiplôme officielAttestation de niveau
ValiditéSans limite2 ans à dater de la date de remise

Pourquoi passer l’un de ces 2 examens ?

L’intérêt principal est de disposer d’un document fiable et reconnu, conforme aux standards internationaux, attestant vos compétences linguistiques par des informations objectives.

Dans une visée personnelle, professionnelle et/ou universitaire, ces examens sont très valorisants car ils permettent de faire le point sur votre niveau en français pour :

  • envisager un perfectionnement
  • demander la nationalité française ;
  • aménager dans un pays francophone (Canada, Québec) ;
  • étoffer un CV professionnel ou académique pour optimiser votre recrutement ou promotion dans un environnement professionnel francophone ;
  • préparer votre admission dans un établissement d’enseignement supérieur (universités, grandes écoles,…).

Cependant, mieux vaut :

  • Privilégier le TCF pour une naturalisation ou une installation durable en pays francophone ;
  • Préférer le DELF-DALF si vous avez un projet professionnel ou personnel à long terme en milieu francophone car ce diplôme a une validité sans limitation.

Découvrez pour quels métiers il est utile de passer le DELF, comment s’inscrire au test et sa durée de validité.

Quelles sont les différentes épreuves du DELF et du TCF ?

Les épreuves du DELF

L’examen du DELF comprend 4 parties, chacune notée sur 25 points : 3 épreuves collectives (compréhension de l’oral, compréhension des écrits et production écrite) et une épreuve individuelle de production orale devant un jury.

La durée (de 1h40 à 4h), les compétences attendues et la difficulté des documents supports augmentent graduellement à chaque niveau.

L’objectif est d’évaluer de manière absolue le niveau du candidat.

Les épreuves du TCF

Le TCF comprend des épreuves obligatoires et des épreuves complémentaires.

Les épreuves obligatoires comprennent 3 questionnaires à choix multiples (QCM) :

  • compréhension orale (25 minutes) ;
  • grammaire et lexique (15 minutes) ;
  • compréhension écrite (45 minutes).

Les épreuves complémentaires se décomposent en :

  • Un entretien d’expression orale (12 minutes maximum) face à un jury ;
  • Une production écrite avec la rédaction de 3 textes courts.

Il n’y a pas de niveaux à l’examen TCF ! Les items suivent un ordre progressif de difficulté, conforme au CECRL.

L’objectif des épreuves du TCF est d’évaluer de manière relative le niveau du candidat.

Lequel de ces 2 examens est-il le plus dur ?

Le DELF est le plus compliqué car son but est de valider un niveau que vous avez déterminé : il exige de vous des compétences précises, avec un résultat minimal à atteindre. Ainsi il faut savoir vous évaluer et sélectionner le niveau de DELF qui correspond ou est légèrement inférieur à votre niveau.

L’objectif du TCF est de vérifier votre niveau de langue à un moment donné en situant votre score final sur une échelle. Plus vous maitrisez la langue et êtes familier avec le format de l’examen, plus il sera facile. Mais il est en tout cas impossible de rater le TCF !

Pensez avant tout à votre objectif à atteindre pour choisir l’examen qui convient le plus à votre besoin !

Et dans tous les cas, vous devez bien connaître chaque épreuve et adapter vos révisions à l’examen.

L’entraînement en ligne sur GlobalExam

Pour vous préparer à passer le DELF ou le TCF, notre plateforme interactive GlobalExam met tous les outils nécessaires à votre disposition. Exercices types, fiches de révisions, examens blancs, corrections personnalisées…, vous avez toutes les ressources en ligne pour vous entraîner et maîtriser les règles et le fonctionnement de ces examens très spécifiques.

vue aérienne sur un ordinateur

Inscrivez-vous sur GlobalExam et choisissez le mode Entraînement ou le mode Examen pour perfectionner vos compétences et apprivoiser la structure et les consignes du TCF ou du DELF. Entraînez-vous aux sujets blancs chronométrés pour vous préparer en conditions réelles d’examens, révisez grâce aux fiches de grammaire et de vocabulaire toutes faites puis obtenez vos corrections et statistiques personnalisées. Nous vous proposons même un planning de révisions pour vous aider à vous organiser tout en vous donnant tous les conseils nécessaires pour réussir.

Commencer gratuitement