Ah… L’angoisse du mot qui manque, de l’expression anglaise mal utilisée et des silences interminables… On a tous déjà bafouillé, hésité, cherché nos mots.
Mais rassurez-vous ! C’est courant – même en français – et surtout ça se soigne !

Alors comment procéder pour étoffer son vocabulaire et acquérir une aisance linguistique ? Ne vous inquiétez pas, aujourd’hui, nous vous conseillons !

Vous trouverez dans cet article :

Vous êtes prêts ?
Let’s do it !

Testez votre niveau gratuitement

Offres CPF Business English

Les 10 astuces pour apprendre du vocabulaire en anglais

1. Notez !

Si vous entendez un mot nouveau, notez-le. Achetez un carnet qui servira à écrire tous les nouveaux mots que vous apprenez. Bien sûr, la probabilité que vous vous en souveniez est faible, mais le fait de l’écrire manuellement fixera votre attention sur lui. Il ne s’agit pas forcément de tout noter, au risque que votre carnet soit plein en deux jours, mais de noter ce dont vous êtes susceptible de vous souvenir ou bien ce qui peut vous être directement utile pour votre vie professionnelle. Tel votre petit dictionnaire de poche personnel, il suffira de l’ouvrir pour revoir et intégrer de nouveaux termes. Ainsi, la mémoire travaille et votre vocabulaire se développe.

2. Apprenez les mots par famille

Vous avez appris un nouveau mot ! Super, félicitations ! Savez-vous que c’est très facile d’en apprendre d’autres en même temps ? Il suffit de chercher les mots de la même famille. Vous avez appris l’adjectif, apprenez le nom et l’adverbe. Si c’est un verbe, cherchez si ce verbe peut se construire avec des prépositions, si oui, lesquelles, etc.
Non seulement vous étoffez votre vocabulaire mais vous améliorez aussi votre orthographe anglaise !

Exemple: child, childhood, childish, childishly, childishness, childless (enfant, enfance, puéril, puérilement, puérilité, sans enfant)
Agrémentez vos nouvelles trouvailles d’un apprentissage des suffixes anglais et le tour est joué!

Cela fonctionne aussi avec les champs lexicaux si vous préférer vous concentrer sur un domaine bien particulier !

3. Visualisez

Si vous êtes visuel, dessiner ou trouver une illustration pour le mot de vocabulaire appris peut vous aider à le mémoriser. Faites-vous, ainsi, des fiches personnelles à partir du vocabulaire que vous apprenez seul.e en autodidacte. Le dessin facilite tout simplement la mémorisation des mots ! Il permet de créer un souvenir directement associé à un terme en faisant appel à un de vos sens. Et comme il est plus difficile d’allier une odeur à l’apprentissage de nouveaux mots, nous vous conseillons le dessin !
Si vous n’êtes vraiment pas dessinateur, pas de souci. Rendez-vous sur votre moteur de recherche préféré qui vous fournira l’image nécessaire à cette nouvelle technique pour travailler la mémoire et apprendre du vocabulaire anglais facilement.
Enfin, cela permet de rattacher votre mot anglais à une idée et plus seulement à sa traduction française. Bientôt, vous penserez en anglais !

4. Écoutez et lisez

Multipliez les situations où vous êtes confronté.e à du vocabulaire. Les podcasts pendant les temps morts de votre vie quotidienne : jogging, ménage, transports ou bien la lecture lorsque vous le pouvez vous permet d’écouter et de lire du vocabulaire en situation. Il est contreproductif de vouloir tout comprendre, tout chercher et tout analyser ; mais de temps en temps, notez des choses. Dans tous les cas, votre cerveau travaille ! Devant un film ou une série, vous n’avez pas l’impression d’apprendre. Pourtant, c’est le cas et c’est une manière très efficace d’acquérir du vocabulaire… Tout en vous amusant !

Exemple: Ça ne vous dit rien ? (On teste aussi votre culture série !)
“We were on a break !”
“- I love you. – It will pass.”
“And there is one thing we say to death: Not today”

5. Cherchez les synonymes et les antonymes

On vous parlait juste avant de champs sémantiques ! De la même façon qu’un travail sur les mots de la même famille peut vous aider, chercher les synonymes et antonymes d’un mot vous aidera à étoffer votre vocabulaire. Commençons avec un petit exemple qui ne vous demandera pas trop d’énergie…

Exemple : Si si, nous vous assurons, ce sujet est pourtant bien passionnant. Voici quelques synonymes de la paresse pour bluffer votre auditoire : laziness, idleness, sloth, indolence…

6. Utilisez les dictionnaires

Il y a deux types de dictionnaires : bilingue et unilingue.

Un dictionnaire bilingue, c’est un dictionnaire dans lequel on vous propose une correspondance entre le français et l’anglais. Souvent, c’est le mot le plus courant qui est proposé, on ne tient pas compte des contextes, ni des situations particulières.

Nos conseils pour apprendre du vocabulaire anglais

Ce qui peut être intéressant pour vous, c’est de vérifier le sens de ce mot dans un unilingue, qui est, en soi, un exercice linguistique supplémentaire. L’unilingue correspond en effet à un dictionnaire complètement en anglais, qui lui, détaillera les circonstances précises dans lesquelles le mot est utilisé.

Alterner entre les deux dictionnaires est un moyen efficace de développer sa connaissance en vocabulaire, sans compter que la lecture d’une définition en anglais peut conduire à la recherche d’un nouveau mot et ainsi mener à un vrai travail de fond sur le vocabulaire.

Si vous êtes plutôt “digital”, tous ces dictionnaires sont aussi disponibles sur internet. Il n’y a plus qu’à !

7. Faites des bilans réguliers

Faire des listes, chercher des synonymes, etc… c’est très bien. Mais de temps en temps, il faut réactualiser ses connaissances et réactiver sa mémoire !

Lorsque vous apprenez, deux mémoires sont activées : la mémoire à court terme et la mémoire à long terme. Pour éviter de toujours stagner dans votre apprentissage et d’investir uniquement votre mémoire à court terme, relisez vos fiches, faites le bilan régulier de vos acquis, vérifiez et révisez vos listes, et faites le tri.

Tous les mots que vous avez notés ne seront pas forcément utiles dans un avenir proche. Dans ce cas, sélectionnez et allez à l’essentiel. C’est aussi en hiérarchisant ses idées et ses priorités qu’on avance efficacement.

8. Fixez-vous des objectifs

Par exemple, apprendre un mot par jour. Être capable de réciter dix mots tous les samedis. Approfondir le vocabulaire anglais des finances pendant ses vacances. S’entraîner à parler anglais sans accent. Mettre la version sous-titrée du nouveau film du moment ou encore lire les paroles de la chanson anglo-saxonne qu’on a en tête !

Peu importe, le tout est que vos objectifs soient assez élevés pour qu’ils provoquent un minimum de travail, tout en demeurant accessibles afin de ne pas vous décourager.

Nous croyons en vous ! Pas à pas, vous allez vous améliorer et vous allez agrandir votre dictionnaire mental. Il y a encore de la place pour beaucoup de mots !

9. S’entraîner

Bien sûr, le vocabulaire s’apprend … lorsqu’on s’en sert. Disons même que le vocabulaire s’apprend mieux à partir de son expérience personnelle.

Si vous ratez un contrat parce que vous n’avez pas compris le mot schedule, par exemple, ne vous inquiétez pas. Quand vous rencontrerez à nouveau ce mot, vous vous en souviendrez. L’idéal étant, évidemment, de connaître le mot schedule avant votre entrevue avec un potentiel client et de ne rater aucun contrat.

Ainsi, n’hésitez pas à vous entraîner en fonction de vos besoins et des urgences. Avant votre rendez-vous pour être le tout nouveau Bill Jobs, apprendre le champ lexical des arbres et de la forêt n’est peut-être pas le meilleur choix… Mais revoir le vocabulaire lié à l’informatique sera plus judicieux.

Exemple : Computer (ordinateur), computing (informatique), desktop (ordinateur de bureau), settings (paramètres), user (utilisateur), email adress (adresse mail), copy/past (copier/coller)…

Parler anglais vous fera progresser à l’oral, efforcez-vous de trouver des moments pour pratiquer !

10. Utilisez toutes vos ressources préférées

Vous aimez sans doute visionner des vidéos Youtube ? Profitez-en pour en regarder quelques-unes sur le thème de l’anglais professionnel. Vous adorez les conférences ? Choisissez-en une en anglais en rapport avec la finance, par exemple sur TED Talks. Ainsi le vocabulaire que vous avez appris peut être réinvesti, et vous avez l’opportunité d’apprendre de nouveaux mots et de nouvelles expressions.
Les livres, les vidéos, les podcasts, nous le répétons, c’est parfait pour apprendre rapidement l’anglais (sans effort!). Et sous vos yeux, il existe une tonne de contenus bilingues qui peuvent vous permettre d’améliorer votre maîtrise de la langue !

Exemple : Nous vous conseillons les épisodes de la mini-série de Paul Taylor « What the fuck France ». Le plus anglais des parisiens, ou le contraire, est un humoriste qui adore tourner en dérision les français. De quoi rire en apprenant … Mais mettez les sous-titres, évidemment !

Découvrez aussi nos conseils pour rester motivé lors de l’apprentissage de l’anglais en ligne.

Entraînez-vous avec notre plateforme Business English

Le travail que nous vous avons invité à réaliser précédemment, à travers notre liste de conseils, est complémentaire au travail réalisé sur la plateforme. Vous y retrouverez des exercices de vocabulaire qui vous aideront aussi à améliorer la qualité de votre anglais professionnel.

Testez votre niveau gratuitement