Devenez un pro
de la santé !

Avec le parcours Santé, apprenez à :

Maîtriser le vocabulaire médical lié aux infrastructures et spécialités

Connaître le vocabulaire de base lié à l’anatomie, aux bactéries ou maladies

Communiquer sur les progrès de la recherche et du développement

mac

Au programme

45
mises en situations pour s'entraîner en immersion
90
vidéos pour être coaché
500
exercices pour progresser

Notre méthode pour réussir !

  • 1

    Objectif concret
    Vous savez où vous allez et vous gagnez des compétences en anglais utiles pour votre métier

  • 2

    Immersion totale
    Parcours scénarisés et mises en situation réalistes

  • 3

    Accompagnement sur-mesure
    Vous profitez de tous les avantages d'une plateforme en ligne mais nos coachs ne sont pas bien loin

  • 4

    Design bien pensé
    Vous apprenez sur une plateforme claire et efficace

Financez votre formation avec le CPF !

1,5 million d'utilisateurs dans 80 pays
réussissent déjà avec GlobalExam !

Anglais en ligne : Business English - parcours santé & pharmacie

7 infos clés à retenir

L’importance de maîtriser l’anglais dans le secteur de la Santé

Nous retrouvons de plus en plus de méthodes et de cours pour apprendre l’anglais dans le domaine de la santé. Ce n’est pas surprenant ! L’anglais s’impose également dans le domaine médical et l’industrie de la santé, dont le secteur pharmaceutique. Non, ce n’est pas uniquement pour pouvoir regarder Urgences en V.O. Il existe des véritables raisons pour apprendre ce que l’on désigne, en autres, comme l’anglais médical. 

Tout d’abord, l’anglais, c’est la langue de la recherche dans le domaine de la santé. À tel point que le choix de la langue ne se pose pas pour une bonne partie des chercheurs, qui communiquent en anglais les résultats de leur travail. Ainsi, parmi les revues médicales le plus prestigieuses, on retrouve surotut des titres en anglais : The New England Journal of Medicine, British Medical Journal, The Lancet, Annalis of Internal Medicine, JAMA (Journal of American Medical Association), pour en citer quelques-unes. 

Au moins la moitié des directeurs de recherche médicale emploient de manière exclusive l’anglais. 

Il en est de même pour les congrès et autres symposiums internationaux. Les nouveautés, les actualisations … tout cela se passe en anglais. Pour être à la pointe des nouvelles technologies et techniques, il faut parler anglais !

Mais, mis à part la recherche, nous entendons souvent des informations sur des médecins, infirmières ou aides-soignants qui partent à l’étranger, attirés par une meilleure rémunération, en raison de la fragilisation globale des systèmes de santé. En France notamment, l’OMS estime que le secteur santé va générer des nouveaux emplois dans les années à venir. D’autres pays tels que le Canada ou les États-Unis, voire l’Australie ou les Émirats Arabes Unis, souffrant d’une véritable pénurie de médecins, sont devenus des destinations prisées par le personnel médical français. Les salaires sont meilleurs, il y a une évolution rapide de carrière, et d’autres avantages, y compris un meilleur cadre de vie pour certaines destinations. 

Mais la mobilité à l’international a également lieu en dehors du système de santé « classique », dans le secteur humanitaire des associations ou des organismes internationaux, mais également dans le secteur paramédical, qui accueille une clientèle étrangère. 

Sans oublier les postes liés à l’industrie pharmaceutique, le médical ou le développement clinique, qui font appel à d’autres domaines de compétences comme le marketing, la gestion financière, les achats ou les affaires réglementaires. 

Ainsi les cours d’anglais médical visent, entre autres, à faire acquérir aux apprenants le vocabulaire médical, mais aussi d’autres compétences permettant d’avoir un entretien téléphonique, suivre une conférence téléphonique entre professionnels de la santé, ou rédiger un mail en anglais médical et pharmaceutique. 

Du côté des patients, les hôpitaux sont amenés à prendre en charge des patients non francophones et doivent parfois faire appel à des interprètes. Une structure avec des médecins ou des infirmières et aident soignants pouvant communiquer en anglais représente un atout majeur en raison d’une meilleure prise en charge, plus humaine, du patient. 

Aussi, les cours d’anglais pharmaceutique prolifèrent. Ils s’adressent à toutes les personnes actives dans l’industrie pharmaceutique qui souhaitent vendre leurs produits et services, mais également conseiller leurs clients de façon globale en anglais. 

Le parcours GlobalExam : quelques exercices type

Conscient des enjeux liés à l’enseignement de l’anglais médical, GlobalExam a construit un parcours visant à améliorer son niveau d’anglais dans le cadre de ce secteur spécifique. 

En plus de la grammaire, ce parcours vous permettra de connaître le vocabulaire médical ainsi que les expressions et tournures qui vous permettront de communiquer avec aisance avec un patient, un client, un collègue étranger, voire un futur employeur. 

Le parcours Santé & Pharmacie est divisé en Modules articulés autour d’un axe thématique principal : 

  • Introduction to the medical sector
  • Anatomy
  • Specializations and Infrastructures
  • Hygiene and Safety
  • Bacteria, viruses, illness and medicines
  • Keeping up with research and development
  • e-Health
  • Social

Prenons comme exemple l’axe : Introduction to the medical sector

Il est composé de six Lessons : 

  • Mainstream Care
  • Alternative Paths
  • When Profits win Over People
  • Providence State
  • Healthcare for All
  • Humanitarian Systems

Le primer module, inclut les notions suivantes, qui seront abordées : mainstream medicine (medication, surgeries, etc.).

Cela se traduit par les objectifs d’apprentissage suivants : 

  • What is medication? How do they work? (absorption, etc).
  • How do doctors determine if an operation is necessary?
  • Why do doctors need to operate? (exploratory, ablation, etc)
  • Who helps the doctor during surgery? (basic explanation)"

Les exercices proposés sont en lien avec ces Lessons, modules et objectifs d’apprentissage. 

Voici un exemple d’unité : elle fait partie de la lesson Hygiene and Safety. Le niveau de langue est identifié (Intermédiaire à Avancé). 

Identification lesson

Intermediate to Advanced

Hygiene and Safety

Patient Safety - Module 4: S1: Put Patient Safety First!

Stay safe!

Après avoir identifié la Lesson, sont introduits les sous-thématiques et objectifs à atteindre : 

Introduction

Hook 

What medical devices are used to ensure patient safety in hospitals? How do you know what is needed in different situations?

 

Let’s listen to Mike Stanzman, a Nurse Educator, discussing the use of different medical devices and equipment for hospital patient safety with Rob and Sarah, two trainee nurses. 


Pay attention to specialist vocabulary for describing safety equipment and devices, and how to use the active and passive voice to discuss procedures.

Takeaway points

After this lesson, you will be able to:

  • describe different types of patient safety devices
  • ask questions to clarify information 
  • explain patient safety procedures 
  • use the passive voice to explain procedures

Deux types de situation sont présentés par la suite, à travers un document audio. Après écoute, vous serez amené à faire des exercices de type divers. 

Par exemple, voici la situation n° 1 : 

Situation: Part 1

Type of support

AUDIO TRANSCRIPT

Title

Mike, the Nurse Educator, is discussing the use of safety equipment on the ward with two first-year trainee nurses, Rob and Sarah

Transcript

Mike: Hello! I’m Mike, the Nurse Educator. Nice to meet you Rob and Sarah! Today is an opportunity to test and expand your knowledge as first-year students outside of the classroom. So, Rob, can you describe some safety equipment used for patient mobility in this postoperative ward?


Rob: Well, every bed has side rails on either side, and there are handrails on the wall for support if a patient feels unsteady, like in the toilet. For help sitting up from a lying position in bed, a patient can hold onto a rope ladder suspended overhead. But to move immobile patients, we use hoists. You put a safety sling around the patient, then attach the straps of the sling to the ceiling hoist to lift them up. Standing hoists are used to raise patients who’ve fallen over. Oh, and when having a bath some patients need bath hoists.


Mike: Okay. What do you use to safely turn immobile patients in bed?


Rob: You get a slide sheet underneath the patient first.


Mike: Right. Any other mobility aids? Sarah?


Sarah:Things like crutches or walking frames - with or without wheels - can help patients get about a bit on their own. It depends on their mobility assessment. For safety, some are reliant on wheelchairs.


Mike (looking at Sarah): Good. Now let’s talk about safeguarding patients from exposure to hazardous materials. Can you give me some examples?


Sarah: Yes, any sharps, like needles or syringes, must be disposed of properly to avoid potential injuries or contamination, for example, in needle disposal boxes.


Mike: Yes. What else must be disposed of correctly?


Rob: Any type of infectious or toxic material, anything contaminated with blood or bodily fluids, such as swabs or bandages, goes straight into yellow disposal bags.


Sarah: Also disposal of pharmaceutical waste, like out-of-date pills or vaccines. That means taking control of any medication brought in by patients too.


Mike: Some good points from both of you!

Vocabulary

a rail - a type of support to hold onto, like a bar (side rail or handrail)


a hoist - a mechanical lifting device used to move someone from one place or position to another


a sling - a device used to support a part of the body, either to keep it immobile or as a suspensory device for mobilizing patients 


crutches - a walking aid, comprised of a pair of stick-like supports, which reduces weight load on one leg and transfers this to the upper body to aid ambulation


a wheelchair - a chair fitted with wheels used to facilitate mobility for people unable to walk, which is manually operated, or power driven


sharps - generic medical term for any instruments that are sharp and could cause injuries, such as syringes and blades


a swab - a piece of absorbent material that is used for cleaning away material, taking specimen samples or applying medication



Après écoute, plusieurs types d’exercices sont proposés : 

  • Single selection 
  • Multiple choice (or selection)
  • Fill in the blank
  • Associate
  • Sorting

Ce même schéma se reproduit pour la Situation 2. 

Voici deux modèles d’exercice type : 

1/ Multiple choice (TYPE 2 Question)

Question 2

Type 2

MULTIPLE SELECTION

Question

Which pieces of equipment are needed to help move immobile patients in bed?

Choix A

slings

Choix B

baths

Choix C

ladders

Choix D

hoists

Bonne(s) réponse(s)

A, D

Correction

In order to move an immobile patient in bed, a safety sling is positioned underneath the person, which is then attached to a hoist.


(B) Bath hoists, not baths, are a type of safety equipment.

(C) Rob referred to rope ladders as safety equipment, but not ladders in general.

2/ Associate (TYPE 5 Question)

Question 6

Type 5

ASSOCIATE

Question

Match the beginnings of the sentences with the endings:

Bonne réponse

 

injuries can be inflicted by sharp

needles

harmful effects might be triggered by taking out-of-date

pills

infections may be caused by contaminated bodily

fluids

Correction

Notice how the passive is formed when using modal verbs to express possible consequences, for example, ‘injuries can be caused …’. It is a good idea to learn how to use this form to explain types of risks clearly to staff and patients.

Ce schéma est reproduit dans la Situation 2.

Nous vivons plus longtemps ! C’est une bonne nouvelle. Mais aussi des nouvelles maladies apparaissent. Ce sont quelques-unes des raisons pour lesquelles ce secteur affiche des besoins de recrutement importants, dans le domaine du médical, de l’industrie pharmaceutique, du paramédical et du social. 

Les statuts diffèrent (fonctionnaires ou professions libérales), ainsi que les lieux d’exercice : en cabinet, à l’hôpital, en maison de retraite, en centre médico-social. En milieu rural, il existe un défi majeur : une pénurie à combler, de même que certains métiers se font encore désirer (médecins spécialistes en anesthésie ou en réanimation, infirmières et aide-soignant en bloc opératoire ou en gériatrie, manipulateurs radios...).

Les profils par secteur sont très divers et le choix est large. Qu’il s’agisse du secteur médical (médecin, chirurgien -dentiste, gynécologue-obstétricien, cardiologue, pédiatre, dermatologue, nutritionniste, ophtalmologue, sage-femme …), paramédical (ostéopathe, aide-soignant, acupuncteur, naturopathe …), le domaine administratif et technique (directeur d’hôpital, secrétaire médicale, ingénieur biomédical …) ou de l’industrie pharmaceutique (agent de laboratoire de recherche, responsable d’études cliniques, directeur médical, responsable de fabrication et conditionnement, technicien de fabrication, visiteur médical, conseiller en développement pharmaceutique …). La liste est longue !


Booster son parcours de formation ou de carrière avec une bonne maîtrise de l’anglais de spécialité est dans ce contexte une option gagnante !

Le langage médical est suivi de près par les autorités. Depuis plus de 40 ans, les pouvoir publics veillent à la création, à la diffusion et à l’emploi de termes français nouveaux dans le but de les adapter aux évolutions techniques et scientifiques. 

Cette action, coordonnée par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, vise à produire un dispositif terminologique approuvé par l’Académie française, l’Académie des Sciences et divers experts des domaines scientifiques, techniques et industriels. Ces nouveaux termes sont publiés au Journal Officiel de la République Française et répertoriés dans la base FranceTerme, qui comprend aujourd’hui plus de 8500 néologismes. 

Nous les retrouvons, pour le secteur médical, dans les nouvelles éditions du Vocabulaire de la Santé et de la médicine. Un langage que par la suite devient courant. 

Pour une version simplifiée, nous trouvons des alphabets médico-pharmaceutiques, des encyclopédies de langage médical en ligne, des lexiques en ligne élaborés par les pharmacies, des glossaires …

Impossible de faire une sélection. Mais force est de constater que c’est un langage dynamique, qui s’enrichit chaque jour, et qu’il convient de maîtriser si l’on souhaite évoluer dans le secteur.

Nous l’avons vu : le vocabulaire médical anglais devient primordial pour le futur docteur qui souhaite faire ses études à l’étranger, ainsi que pour celui qui souhaite communiquer avec ses collègues. 

On retrouve des nombreux cours et ouvrages pour connaître les termes anglais ou les expressions à utiliser dans les différents domaines de l’univers médical : General Practicionner,(médecin généraliste), a surgeon (un chirurgien), a radiographer (un radiologue)… Mais également des questions de base à poser lorsque l’on s’adresse à un patient : How do you feel (Comment vous sentez-vous ?), What happened ? (Que s’est-il passé ?) …

Toujours dans la relation médecin-patient, il faut pouvoir être capable de décrire les symptômes, de parler des maladies : to hurt oneself (se blesser), to be in pain (avoir mal), to bleed (saigner), to have a fever (avoir de la fièvre), to be dizzy (avoir des vertiges). 

Il faut également pouvoir parler aisément des différentes parties du corps : ankle, back, belly, elbowLe vocabulaire de l’anatomie, fondamental, est l’un des premiers à acquérir. 

Le langage des soins est également important : to get a blood sample (faire une prise de sang), to do an x-ray (faire une radio), a prescription (une ordonnance), tablets (cachets), painkillers (anti-douleurs). 

Cela est encore plus important dans les situations d’urgence : the syringe (la seringue), a doctor on call (médecin de garde). 

Dans le cadre du processus de mondialisation que vit la médecine, le vocabulaire médical en anglais est une compétence fondamentale pour tout expatrié engagé dans le secteur médical.

La formation en ligne est en plein essor. Elle est ciblée et modulable en fonction de vos disponibilités, de votre niveau, de votre rythme d’apprentissage…

Le Business School de GlobalExam vous vous accompagne dans votre apprentissage de l’anglais médical et vous laisse évoluer de manière autonome. Vous pouvez accéder au contenu en choisissant le parcours qui répond le mieux à vos besoins : 

Des parcours scénarisés pour permettre, tout au long de votre trajectoire, de vous submerger dans les différentes situations de la vie professionnelle. Chaque étape est suivie d’explications et de corrections détaillées. Afin de garantir un suivi de votre progression, vos résultats sont enregistrés.

Les classes virtuelles sont le complément idéal de votre formation e-learning. D’une durée de 30 minutes, les cours individuels sont conçus pour répondre à vos besoins et vos disponibilités. Les cours de groupe durent une heure et abordent des thématiques prédéfinies, à des plages horaires prédéterminées : 

  • Making a phone call - every wednesday 6pm
  • Planning a meeting - every Thursday 7pm
  • Giving a presentation - every Friday 6pm
  • Participating in video & conference calls - every Friday 7pm



Les cours de groupe permettent d’assimiler les acquis des contenus e-learning, mais également d’améliorer votre élocution et votre expression orale, échanger avec d’autres camarades et avoir le feed-back en live des enseignants sur les points à améliorer. 

Les professeurs, natifs, possèdent l’expérience et la qualification requises pour dispenser les cours et vous guider dans votre parcours de formation, de manière personnalisée.

Que vous soyez salarié ou demandeur d’emploi, vous avez probablement droit à une formation dans le cadre du Compte Personnel de Formation.

GlobalExam vous donne la possibilité d’utiliser votre crédit pour financer votre formation en anglais. À la fin de votre parcours, celle-ci sera validée par une certification, Piplet FLEX, permettant de garantir la prise en charge de votre formation. 

Il suffit de rentrer dans la plateforme et suivre les étapes indiquées pour l’utilisation du CPF. Choisissez ensuite le parcours Santé & Pharmacie. Un simple clic, pour un univers de possibilités !